Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDas Ich › Re-Laborat Re-Animat

Das Ich › Re-Laborat Re-Animat

cd 1 | 13 titres

  • 1 RE LABORAT: Der Schrei (Remixed By Laboratory X)
  • 2 Das Ich Im Ich (Remixed By And One)
  • 3 Unschuld Erde (Remixed By Funker Vogt)
  • 4 Erde Ruft (Remixed By Kramm)
  • 5 He Mensch (Remixed By Deine Lakaien)
  • 6 Dem Ich Den Traum (Remixed By L'Ame Immortelle)
  • 7 Gottes Tod (Remixed By Dance Or Die)
  • 8 Aura (Remixed By Wumpscut)
  • 9 Destillat (Remixed By VNV Nation)
  • 10 Der Haß (Remixed By In Strict Confidence)
  • 11 Schwanenschrei (Remixed By Silke Bischoff)
  • 12 Des Satans Neue Kleider (Remixed By Atrocity)
  • 13 Kain Und Abel (Remixed By Kalte Farben)

cd 2 | 11 titres

  • 1 RE ANIMAT: Kain Und Abel
  • 2 Die Propheten (Remixed By Catastrophe Ballet)
  • 3 Kindgott (Remixed By The Fair Sex)
  • 4 Von Der Armut (Remixed By The Eternal Afflict)
  • 5 Erde Ruft (Remixed By Plastic Noise Experience)
  • 6 Des Satans Neue Kleider (Remixed By Aghast View)
  • 7 Gottes Tod (Remixed By Cat Rapes Dog)
  • 8 Dein Leben (Remixed By Imminent Starvation)
  • 9 Von Der Armut (Reverse Edit)
  • 10 Der Schrei
  • 11 Re_Animat

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

chronique

Je ne sais pas si je dois réellement vous parler de cette compilation célébrant les dix ans de Das Ich…Je manquais d’objectivité à l’époque, c’est peut-être pire aujourd’hui encore. Voulant éviter le traditionnel best of (auquel ils finiront par revenir), Das Ich a proposé à plusieurs potes de la scène de choisir un de leurs morceaux pour le remixer…Une très vilaine mode qui a sévi (c’est un doux euphémisme) au début des années 2000…Le parfait exemple en est le remix boum boum de ‘Destillat’ par VNV Nation. L’original était pourtant bien rythmé et parfaitement adapté aux pistes de danse mais par un vilain tour de passe-passe, les DJs ne se sont mis qu’à jouer ce putain de remix ! Au point de me dégoûter de l’original. J’avoue que je ne pigeais pas l’intérêt de la démarche et c’est toujours un mystère à ce jour. C’est pas non plus comme si Das Ich était un groupe acoustique que l’on tentait d’enfiler à un public dark de moins en moins exigeant, non ? Allez, on positive et on débute par l’intéressant. De l’inédit. Une bonne nouvelle chanson (accompagnée d’un chouette clip), ’Re-animat’, du Das Ich de grande classe dans une veine darkwave aux influences néoclassique avec un Bruno Kramm plus présent aux choeurs (galvanisé par son travail en solo) ainsi que deux pièces du mini ‘Stigma’, l’inédit ‘Der Schrei’, bien torturé, et ‘Von der Armut’ (ok, il est dispo sur ‘Staub’ mais cette version est intéressante). Passons aux invités. And One, pas les plus sombres du lot, s’en sortent plutôt bien en ne se contentant pas de remixer puisque Steve Naghavi réinterprète les lignes vocales en plus; la démarche est originale, à ceci près qu’une composition de Das Ich se mue soudain en du pur And One à s’y méprendre ! Ne soyons pas vache, c’est bien torché et finalement assez sympathique. La liste qui suit paraît alléchante: Wumpscut, Dance or Die, Ernst Horn, The Eternal Afflict, Imminent Starvation, Girls under Glass…Servez-vous un double whisky, c’est de la poudre aux yeux. Tous ces remixes sont étonnamment ratés alors qu’on aurait pu en attendre beaucoup. Dance or Die se plantent en beauté avec leur bouillie electro-dancefloor, Ernst Horn fait montre de bien peu de créativité, Wumpscut essaie bien de nous coller une ambiance froide et martiale dont il a le secret mais ça sonne comme un exercice de style sans âme, le travail de Imminent Starvation consiste à passer la chanson au travers de son grille-pain tout en zappant sa TV pour faire du bruit de fond. Quant à The Eternal Afflict, ils se la jouent Herbie Hanchock ‘Rock it’ version industrielle…Affreux ! Girls under glass ? Ils suivent la tendance inverse en ajoutant des guitares mais là, aussi, c’est pour rendre son devoir à temps. Même The Fair Sex m’a déçu avec son truc plat auquel la gratte n’apporte rien du tout si ce n’est une touche métal de fort mauvais goût. Après, vous vous doutez de ce que je pense de formations telles que Funker Vogt, VNV Nation, Atrocity ? J’en attendais de la merde et j’ai eu de la merde. Au moins, les derniers auront-ils tenté quelque chose avec une ambiance spéciale indus-metal mais une fois encore, quel intérêt ? Et Bruno ? Comment va-t-il martyriser ses propres titres ? En collant un piano jazzy prometteur en intro, aussitôt flingué par des samples de guitare, l’unique originalité demeurant son chant mieux mis en valeur. Je pourrais finir avec Silke Bischof, l’Ame Immortelle, Catastrophe Ballet (en pleine débandade) mais ce serait vous faire perdre votre temps et mes oreilles. Franchement, cette compilation constitue un beau gâchis, un fourre-tout de collages infects, bidouillages électroniques sans intérêt, expérimentations sonores banales et sans inspiration qui a tout de l’exercice de style stérile torché à la va-vite et dont je peine sincèrement à saisir la portée puisque le résultat final est de foutre en l'air toute l'émotion des compositions originales. Ne vaut que pour les trois chansons du duo lui-même, ainsi que la version de And One. Maigre sur vingt-quatre pièces malgré un beau digipack et un livret plein de photos…

note       Publiée le mardi 8 novembre 2016

partagez 'Re-Laborat Re-Animat' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Re-Laborat Re-Animat"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Re-Laborat Re-Animat".

ajoutez une note sur : "Re-Laborat Re-Animat"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Re-Laborat Re-Animat".

ajoutez un commentaire sur : "Re-Laborat Re-Animat"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Re-Laborat Re-Animat".