Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMortifera › Vastiia Tenebrd Mortifera

Mortifera › Vastiia Tenebrd Mortifera

8 titres - 34:41 min

  • 1.Fbrahgments
  • 2.Le Revenant
  • 3.A Last Breath before Extinction
  • 4.Epilogue d'une Existence de Cryssthal
  • 5.Ciel brouille
  • 6.Abstrbve Negabvtiyon Rebssurectyion
  • 7.Aux Confins des Tenebrss
  • 8.Fruits of a Tragic End (Celestia cover)

enregistrement

Enregistré en décembre 2003 au studio Rosenkrantz

line up

Neige, Noktu Geiistmortt

remarques

Digipack limité à 500 copies. Existe également en version normale.

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
black metal

"Vastiia Tenebrd Mortifera" est le premier album de Mortifera, il succède au mini cd "Complainte d'une agonie céleste" qui avait introduit le groupe toujours composé de Noktu Geiistmortt (Celestia, Drakkar Productions) et de Neige (Alcest, Amesoeurs, ex-Peste Noire). Cet album reprend globalement la recette du mini cd précédent tout en l'amenant beaucoup plus loin avec des compositions plus travaillées et un son plus approprié au style. Là où "Complainte d'une agonie céleste" sonnait peut-être un peu trop cru et un peu trop comme Celestia, notamment pour les passages plus atmosphériques, ici, la production sert bien les émotions que le groupe souhaite faire passer au travers de son art. A ce titre, les deux premiers morceaux sont d'une excellent teneur: "Fbrahgments" qui sert d'introduction avec la lente et judicieuse arrivée des guitares et "Le Revenant", meilleur titre du disque probablement, mélancolique, varié, cru et émotionnel. On reconnait bien la patte des deux musiciens au long des titres de l'album: d'un côté, la sensibilité plus atmosphérique de Neige sur des titres comme "Le revenant" ou "Ciel brouillé" qui rappelle directement le mini cd "Le secret" d'Alcest, projet de Neige, paru en 2005 chez Drakkar Productions et d'un autre côté, les riffs mélancoliques mais plus directs de Noktu, proches de Celestia, sur des titres comme "A Last Breath before Extinction"et "Abstrbve Negabvtiyon Rebssurectyion" (titre déjà présenté sur "Complainte d'une agonie céleste", ici réenregistré). On notera également le fort beau instrumental acoustique "Epilogue d'une Existence de Cryssthal" et la reprise de Celestia en fin de disque, "Fruits of a Tragic End". La capture de la voix apporte également plus de variété que sur le mini cd où elle sonnait trop proche de Celestia, logique puisque Noktu chante dans ce groupe dont il est le fondateur, mais il parvient à s'en détacher un peu plus sur cet album, même si on reconnait aisément le style. En clair, Mortifera pratique un black metal particulier, atmosphérique, mélodique et fortement empreint de tristesse, de nostalgie et de mélancolie. C'est là le point fort de l'album, il parvient à transmettre des émotions noires au travers de riffs très mélodiques et ambiancés. Un excellent premier album de Mortifera, au-dessus du premier mini cd. Neige ne fait maintenant plus partie du projet, Diabolus de Vrolok participera au projet dorénavant. Un album de titres composés depuis fort longtemps mais jamais présentés est prévu, ainsi qu'un mini cd composé exclusivement de nouveaux titres. Je m'en délecte d'avance.

note       Publiée le samedi 5 août 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Vastiia Tenebrd Mortifera".

notes

Note moyenne        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Vastiia Tenebrd Mortifera".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Vastiia Tenebrd Mortifera".

Rikkit › lundi 19 février 2018 - 19:29 Envoyez un message privé àRikkit

Et si la scène black française n’etait pas la plus prolifique du genre en fait ?

Richter › mardi 25 septembre 2012 - 20:42 Envoyez un message privé àRichter

Vastiis mélange les univers de Noktu et Neige et le résultat est excellent. Par contre le suivant Maledictiih, c'est du Celestia (Neige est parti/viré) et franchement il est décevant. J'adore par contre le nom des albums.

Note donnée au disque :       
Fryer › mardi 25 septembre 2012 - 09:46 Envoyez un message privé àFryer

Étonnant que ce disque n'ait pas profité de la hype Amesoeur/Alcest et cie, car on est clairement dans le même type de musique.
Et en plus c'est plus vieux que les ep des groupes sus-cités.

Note donnée au disque :       
toxine › vendredi 11 janvier 2008 - 20:36 Envoyez un message privé àtoxine
ou Pokemonslaughter! héhé
the_guts_of_darkness › vendredi 11 janvier 2008 - 19:35 Envoyez un message privé àthe_guts_of_darkness
effectivement, comme pseudo on fait mieux dans l'genre. grêlon par exemple.