Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPoema Arcanvs › Telluric manifesto

Poema Arcanvs › Telluric manifesto

9 titres - 62:48 min

  • 1/ Dreamsectary
  • 2/ Circos
  • 3/ Nihil
  • 4/ SadiM
  • 5/ Absinthe
  • 6/ 51% Dead
  • 7/ Promised light
  • 8/ Stone and magma
  • 9/ US

line up

Claudio Carrasco - vocals ; Igor Leiva - guitars ; Claudio Botarro - bass ; Luis Moya - drums

remarques

chronique

bon là faut s'accrocher, Poema Arcanvs ils jouent un "truc" pour lequel il faut montrer un coeur bien accroché pour ne pas fuir en courrant. J'ai pu lire de ci de là, que le groupe marchait bien à l'étranger, me voilà bien surpris, parce que ce "Telluric manifesto" j'ai eu vraiment du MAL. En gros, ces chiliens, collègues de Mar de Grise sbien évidemment, jouent une musique dont l'origine lointaine s emontre plutôt doom, mais qui sur la forme se révèle être un véritable kaleidoscope à styles. J'ai ainsi beaucoup pensé à Noekk pour cet aspect organique de la musique, mélangé à un chant et des structures très prog'. On retrouve pêle même des rythmiques très doom/death, un chant death bien puissant mélangé à un chant clair très Noekk qui ne sont pas sans rappeler My Dying Bride, d'autres moments plus dark metal avec les leads sombres, des cassures en tout genres pour lancer des breaks ambients, du piano, des nappes (presque une ambiance lounge sur "Us"), des arrangements technoïdes, des structures qui partent totalement en vrilles... Arf, difficile de se raccrocher à quelque chose dans cet album, tant il se complaît à nous malmener dans différents horizons musicaux. Parfois sombre, parfois carrément kitsch, des fois limite "faux", en tout cas toujours surprenant, "Telluric manifesto" aura au moins le mérite de se montrer ultra personnel et original. Je n'ose d'ailleurs même pas imaginer comment ils construisent leur morceau en répète... Le problème, c'est qu'en mélangeant autant de choses, et bien on perd un peu tout le monde avant même de les accrocher. De mon côté, ces parties progs m'ont totalement rebutées, de même que le chant soit hors sujet, soit horripilant... Et que dire de ces juxtapositions hasardeuses, genre j'alterne un passage à la Evoken avec un piano buccolique et un chant sirupeux années 80... Bref, si je reconnais les qualités intrinsèques en termes de prises de risques et de réalisations, certaines parties montrent trop de mauvais goût pour réellement m'interpeller, d'où cette note bien sévère malgré ses passages sombres toujours réussis... A écouter cependant les plus téméraires d'entre nous sauront peut-être trouver la clef pour pénétrer l'univers étrange (limite Alice au pays des merveilles) de Poema arcanvs.

note       Publiée le lundi 31 juillet 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Telluric manifesto".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Telluric manifesto".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Telluric manifesto".