Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXTC › Drums and wires

XTC › Drums and wires

cd | 15 titres

  • 1 Making plans for Nigel
  • 2 Helicopter
  • 3 Day in day out
  • 4 When you're near me I have difficulty
  • 5 Ten feet tall
  • 6 Roads girdle the globe
  • 7 Reel by reel
  • 8 Millions
  • 9 That is the way
  • 10 Outside world
  • 11 Scissor man
  • 12 Complicated game
  • 13 Life begins at the hop
  • 14 Chain of command
  • 15 Limelight

enregistrement

1979

line up

Andrew Partridge, Colin Moulding, David Gregory, Terry Chambers

chronique

Styles
pop
Styles personnels
new wave

XTC, ou l'expérimentation intelligente dans la new-wave des années 1980, que dis-je, dans la musique pop de la fin des seventies à aujourd'hui, car les bougres se défendent encore fort bien. Promis à une gloire immense avec leurs premiers albums, ils se prirent tellement de canettes de bière sur la tête en concert qu'ils jurèrent qu'on ne les y prendrait plus. Par la suite, ils délivrèrent, année après année, autant de petites perles de studio, sortant dans une indifférence quasi-générale. On cite souvent "Skylarking" (1986), produit par un certain Todd Rundgren, comme leur plus grande référence, mais j'ai quant à moi un petit faible pour ce troisième opus d'un groupe encore ardent et juvénile, sorti en 1979. Bien sûr, il contient son lot d'hymnes imparables, aux mélodies accrocheuses, aux rythmes nerveux voire hargneux, au son tranchant et caractéristique. Mais souvent, sous l'impulsion du leader, le génialement cintré Andrew Partridge, on trouve carrément dans ces merveilles pop une sorte de folie, d'hystérie rédemptrice, qui peut faire songer au David Byrne période "Fear of music" (chef-d'oeuvre contemporain de ce disque) ou (selon certains) à Syd Barrett (du temps où, ayant quitté Pink Floyd, il enregistrait sous l'emprise directe de la drogue), et qui ramasse la mise à coup sûr. L'incroyable démence du titre "Complicated game" (qui justifie à lui seul la présence de "Drums and wires" sur ce site) en atteste, et constitue une sorte de signature musicale. XTC (ecstasy...), véritable bouffée d'oxygène dans la new-wave, de cet oxygène qui, pris à doses massives, tourne la tête et fait irrésistiblement délirer...

note       Publiée le mardi 28 mars 2006

partagez 'Drums and wires' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Drums and wires"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Drums and wires".

ajoutez une note sur : "Drums and wires"

Note moyenne :        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Drums and wires".

ajoutez un commentaire sur : "Drums and wires"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Drums and wires".

zugal21 › vendredi 31 mars 2017 - 16:30  message privé !

Putain ça déchire, dans le genre nerveux, mélodieux & affûté. Excellent, le remaster, soit dit en passant. Limpide, quoi.

Note donnée au disque :       
boumbastik › jeudi 21 juillet 2016 - 17:46  message privé !

Ça y est, c'est officiel : je vénère ce groupe.

boumbastik › vendredi 6 mai 2016 - 20:30  message privé !

Je crois que je suis en train de piger ce groupe. J'ai vraiment bien fait d'insister.

Kagoul › dimanche 28 octobre 2012 - 12:57  message privé !

6 Boules pour cet album fantastique ! comme tout ceux d'XTC en fait. Tellement agréable même 30 ans après. Une énergie de dingue. un son délicieux.

Note donnée au disque :       
E. Jumbo › jeudi 19 août 2010 - 01:28  message privé !

Ah mais en fait elle est super connue "Making Plans for Nigel", je me disais bien que je l'avais déjà entendue... Une chanson géniale donc, pour un groupe qui l'est tout autant... Je reste pas mal bloqué aussi sur l'EP 25 O'Clock sous le pseudo des Dukes of Stratosphear !

Note donnée au disque :