Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAgony (rep. Tch) › My turn to die

Agony (rep. Tch) › My turn to die

cd • 10 titres

  • 1Whatever shall I do
  • 2... Alone
  • 3The mirror of the night
  • 4Sometimes
  • 5Endless remorses
  • 6Stronger than you
  • 7Welcome to my empire
  • 8My turn to die
  • 9Black rose
  • 10Outro

enregistrement

Hacienda studios, novembre 2004.

line up

Mrcy (guitare, chant), Stanley (basse, cant), Milan (guitare), Petra (claviers, chant), Fery (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal
Styles personnels
heavy/death "tchèque"

On en parlait l'autre fois avec Mojo, un groupe comme Thalarion ça nous avait limite traumatisé. Être capable de parler de ce disque tel que nous l'avons fait relève du réel choc auditif. Récemment, j'ai pu éviter une chute dans la dépression musicale en laissant le Morgain à Eliphas (tu ne m'en veux pas hein ?)... Mais ce Agony je n'ai pas pu l'éviter ! Aïe ! Du death/doom symphonico mélodique de la république tchèque, NAN PAS CA ! Il avait tout pour me faire pleurer ce disque : une pochette d'une laideur sans nom, un artwork super kitsch, des photos des membres à mourrir de rire (j'adore celle de la chanteuse qui tend le buste en avant hin hin), des titres aux noms aussi inspirés que Mojo devant c'est pas sorcier... Bref, en terme de présentation, c'est laid, c'est moche, c'est affreux, ça a dix ans de retard... C'est tchèque quoi. (Et là j'espère qu'aucun immigré tchèque ne me lira). Et pourtant, le miracle se produisit ! Allongé sur mon lit, prêt à m'endormir ou à exploser de rire, l'écoute de ce "My turn to die" ne m'apporta rien d'autre que finalement... un bon moment ? Et oui, contrairement à la partie visuelle, Agony a réussi à se doter d'une prod très adapté, mettant ce clavier, kitsch au possible, en arrière et donnant une réelle ampleur à la musique. L'aspect "triste" est ici évident, les riffs très bateaux passent bien, les mélodies font leurs travail de sape, les morceaux sont variés, tout est bien en place... Bah ça alors. A vrai dire, j'ai parfois pensé à du vieux Amorphis ("Tales..."), du Furia ("Un lac de larmes..."), et plus globalement à cette fameuse mouvance mélodico/death de l'est qui se serait enfin acheté des couilles. Tempos généralement heavy, voire mid, riffs mutés, grosse voix death efficace, Agony use des éléments du genre avec parcimonie. Ce clavier, gros instrument "casse gueule" passe ici très bien, avec ses interventions pseudos Wagneriennes, en harmonie avec un travail de guitare résolument simple mais efficace (schéma traditionnel rythmique + mélodique). Ceci étant dit, on est loin du chef d'oeuvre, mais dans le genre, le groupe peut porter haut l'étendard c'est évident. Parfois trop kitsch, quelques morceaux trop redondants, un chanteuse pas top, une personnalité pas vraiment affirmée, "My turn to die" restera quand même la seule vraie surprise récente (j'entends par là que je ne m'y attendais vraiment pas), et je pense sans trop me planter qu'il pourra plaire aux amateurs de ce type de metal daté mais possédant un charme certain... Un peu comme le fromage, plus c'est vieux plus ça pue. Comment ça aucun rapport ?

note       Publiée le dimanche 20 novembre 2005

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "My turn to die" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "My turn to die".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "My turn to die".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "My turn to die".