Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBeecher › Breaking the fourth wall

Beecher › Breaking the fourth wall

cd • 17 titres

  • 1Let Them Drown
  • 2Dead For Weeks
  • 3Burning Surface
  • 4Arrow Flies
  • 5Mercury Switch
  • 6Floating Point
  • 7The Only One I Know
  • 8Red Diesel
  • 9Cabin Boy Jumped Ship
  • 10An Important Letter
  • 11Ladder Theory
  • 12Crack Fiend
  • 13Let Them Drown (BBC Radio One Rock Show Session 27/08/2003)
  • 14An Important Letter (BBC Radio One Rock Show Session 27/08/2003)
  • 15Arrow Flies (BBC Radio One Rock Show Session 27/08/2003)
  • 16Red Diesel (BBC Radio One Rock Show Session 27/08/2003)
  • 17Dead For Weeks (Lard Lubber edit) by Jansky Noise

line up

Mark Lyons (guitare), Danny Jones (batterie), Edward Godby (chant), Daniel Shaw (guitare), David Hopkinson (basse)

remarques

chronique

Styles
hardcore
metal extrême
Styles personnels
new school

C'est avec cette réédition que je découvre Beecher, je ne m'attendais donc à rien de spécial, eh bien je vais dorénavant m'intéresser de bien plus près à ces britanniques. Mélangeant habilement death metal, hardcore, grind et passages disons "calmes", le tout se côtoyant de manière à créer une personnalité assez unique au groupe. Techniquement la barre est placée très haut, avec un batteur qui semble se sentir à l'aise sur n'importe quel style, syncope et headbanging assuré, en revanche, peu de blast. Le chant passe des gueulantes bien gorettes au chant clair, façon death suédois rappelant Soilwork, les guitares envoient des riffs assassins qui partent un peu dans tous les sens, uniquement rythmiques par ailleurs, pas des solos donc, mais plutôt des murs de son à géométrie variable. Des petits passages bien planants viennent aérer un peu ce gros paquet bruyant, bruyant dans le bon sens du terme, ceux-ci sont toutefois très brefs et peu nombreux. On retrouve plein de bruits electro-noise en arrière plan qui sont là pour contribuer à ce magma sonore. La production est énorme, élément essentiel au vu du chaos pratiqué. On pourrait finalement comparer Beecher à Converge, sans pour autant atteindre le même niveau, et de toutes manières ça ne serait pas chose aisée. À noter que la réédition à été rallongée de quelques titres comprenant un nouveau morceau instrumental faisant furieusement penser à Godspeed You Black Emperor!, quatre lives BBC très bien enregistrés et un remix de Jansky Noise. Au final, c'est un excellent album et que je conseille de bon cœur à ceux qui veulent découvrir le groupe.

note       Publiée le dimanche 14 août 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Breaking the fourth wall".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Breaking the fourth wall".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Breaking the fourth wall".

blub › mercredi 19 mars 2008 - 12:14  message privé !
L'instru déchire bien, de (trés) bon passage (originaux,technique,efficase...) mais je préfére de loin le 2éme, notament du fait qu'ici le chant clair est franchement trop emo/mielleux pour moi! heureusement dans le 2eme album y en a plus et le chanteur hurle de façon plus variés. Surprenant quand même, la plupart des groupes (sales vendu) font le contraire et ajoutent des voix claires par la suite (pour mieux vendre???) la liste des bon groupes a s'être tafiolisés (souvent juste aprés le premier album) ne se compte malheuresement plus et serait trop longues a énuméré ici! enfin tout ça pour dire que ce disque est bien bon mais que THIS ELEGY, HIS AUTOPSY EST UNE GROSSE GROSSE TUERIE HARDCORE NEW-SCHOOL ET QUI FAUT PAS PASSER A CÔTE, d'autant plus que ce groupe a malheuresement splitté!!!
Note donnée au disque :