Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDj Shadow › The Private Press

Dj Shadow › The Private Press

  • 2002 • Island 586936-2 • 1 CD

cd • 14 titres • 56:22 min

  • 1[Letter from Home]1:09
  • 2Fixed Income4:49
  • 3Un autre introduction0:44
  • 4Walkie Talkie2:27
  • 5Giving Up the Ghost6:30
  • 6Six Days5:02
  • 7Mongrel...2:20
  • 8...Meets His Maker3:02
  • 9Right Thing/GDMFSOB4:20
  • 10Monosylabik6:46
  • 11Mashin' on the Motorway2:58
  • 12Blood on the Motorway9:12
  • 13You Can't Go Home Again7:03
  • 14[Letter from Home]0:57

enregistrement

The Parlor of Mystery, USA, 2001

line up

DJ Shadow (samples, scratchs, platines Mk2)

Musiciens additionnels : Lateef the Truth Speaker (chant 11), Brian (chant 11), A-Lex (chant 11), Martel (chant 11)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
breakbeat

Quand on se retrouve propulsé, parfois bien malgré soi, tout en haut de l'affiche, il n'y a pas trente-six solutions ; soit on se laisse déborder par la tournure des évènements et on finit par péter les plombs, voire le reste (demandez à Courtney Love). Soit on cède à la facilité et on met au placard nos motivations premières pour surfer sur la vague du succès en donnant au public ce qu'il attend de nous, avec le risque de voir ce piège à double tranchant se refermer sur nous en moins de temps qu'il m'en faut pour terminer cette phrase... (pff). Soit on assume complètement, comme le fait ici DJ Shadow, à qui il aura fallu six longues années tout de même avant d'oser donner un successeur à "Endtroducing...". Et c'est bien là que le bât blesse. Car avant même d'avoir pu écouter quoi que ce soit de son nouveau disque, on sait que "The Private Press" part d'office perdant. Souvenez-vous ; à l'époque, nous avions sans doute bien du mal à trouver un air de déjà entendu aux notes de piano qui ouvraient "Building Steam With a Grain of Salt". Peut on raisonnablement dire la même chose de "Fixed Income" aujourd'hui ? Bon, on ne va pas être vache au point de demander à Josh Davis de nous accoucher d'un chef-d'oeuvre à chaque fois, ou plutôt un disque appelé à changer la donne à chacune de ses apparitions, mais c'est tout de même un peu le principe du piège qui s'est refermé sur notre ami californien. Peu de titres en définitive partagent le côté obscur d'un "Stem", sauf peut-être la suite "Mongrel Meets His Maker". Le virtuose de la Mk2 préfère s'essayer à des genres qui lui étaient étrangers jusqu'ici comme le loungy "Six Days" ou encore "Mashin' on the Motorway", plus drum'n'bass. L'initiative est heureuse car, finalement, qui aurait eu besoin d'une copie caborne de "Endtroducing..." ? Ces quelques considérations mises à part, "The Private Press" reste une véritable prouesse technique, qui vire parfois à de la pure démonstration ("Monosylabik"), Shadow parvenant dans la majorité des cas à insuffler une véritable âme dans ses pièces montées.

note       Publiée le jeudi 28 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Private Press".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Private Press".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Private Press".

Tallis › lundi 21 décembre 2020 - 17:57 Envoyez un message privé àTallis

Fait tout aussi plaisir à la réécoute, celui-là...

Note donnée au disque :       
(N°6) › jeudi 3 décembre 2020 - 23:18 Envoyez un message privé à(N°6)
avatar

Son seul vrai gros défaut, c'est de ne pas être "Endtroducing...". Le syndrome de l'album indépassable. Ça faisait une éternité, mais c'est qu'il est bon ce petit salaud de Shadow là-dessus ! Dans le même style que son prédécesseur, certe, mais plus électro, moins old-school hip-hop et vénération du craquement de vinyle. Moins chill, plus nerveux (limite krautrock sur Blood on the Motorway, par exemple). Moins planant du coup mais pas nécessairement moins mélancolique, ça lorgne plus vers le grand oeuvre (c'est déjà fait), juste pondre de bons morceaux qui s'enchainent impec. Belle redécouverte. (ah et puis "Une autre introduction" était utilisée dans "L'album de la semaine" sur Canal au milieu des années 2000, la madeleine)

Note donnée au disque :       
M-Atom › dimanche 30 novembre 2008 - 14:22 Envoyez un message privé àM-Atom

je suis d'ac' avec flo_x (avec deux ans de retard). shadow a lancé un pavé dans la mare avec "introducing" , depuis beaucoup de monde s'est engouffré dans la breche avec plus ou moins de succes mais certains et notament blockhead (voir également les prod qu'il fait pour aesop rock) montre un véritable génie dans ce style. ici shadow semble vouloir un peu se démarqué de tout ca...et je trouve personnellement que le résultat est assez moyen.

Note donnée au disque :       
#IRON# › lundi 28 juillet 2008 - 17:58 Envoyez un message privé à#IRON#
Le prochain DJ Shadow( The outsider) sera euh comment dire...fort décevant...
R_ONE › mercredi 27 septembre 2006 - 13:16 Envoyez un message privé àR_ONE
P'tin, je savait pas qu'il y avait du DJ Shadow sur god !!! J'aime bien son style, ca s'ecoute facilement, c'ets interessant et vraiment bien fait !!! Pourtant je suis pas un amateur de se style a la base ...