Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDj Shadow › Endtroducing…..

Dj Shadow › Endtroducing…..

  • 1996 • Mo'wax MW059CD • 1 CD digipack

cd • 16 titres • 63:28 min

  • 1Best Foot Forward0:49
  • 2Building Steam With a Grain of Salt6:41
  • 3The Number Song4:38
  • 4Changeling7:17
  • 5**Transmission 10:35
  • 6What Does Your Soul Look Like (Pt. 4)5:08
  • 7untitled0:24
  • 8Stem/Long Stem7:48
  • 9**Transmission 21:29
  • 10Mutual Slump4:03
  • 11Organ Donor1:57
  • 12Why Hip Hop Sucks in '960:41
  • 13Midnight in a Perfect World5:02
  • 14Napalm Brain/Scatter Brain9:23
  • 15What Does Your Soul Look Like (Pt. 1 - Blue Sky Revisited)6:17
  • 16**Transmission 31:11

enregistrement

The Glue Factory, San Francisco, USA, 1996

line up

Dj Shadow (samples, scratchs, platines Mk2)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
breakbeat

Avec cet album, Josh Davis, alias DJ Shadow, allait, consciemment ou non, changer le cours des choses. C'est que, en amoureux transis de hip hop, il se navrait de voir son mouvement chéri s'embourber dans une complaisance stérile (à éciuter son reglement de compte sur "Why Hip Hop Sucks in '96") qui eut raison, avant elle, de biens d'autres mouvements, tels que le rock, s'il ne fallait en citer qu'un. En 1996, trip hop, musiques électroniques et rap tiennent le haut de l'affiche, et ce n'est pas un hasard si Davis va réaliser avec ce "Endtroducing..." le point de rencontre de ces courants majeurs qui auront dominé la scène internationale des années quatre-vingt dix, pour établir un nouveau style, un langage propre et repartir sur de nouvelles bases, des fondations solides. Jusqu'alors, il n'avait pas été donné possible d'entendre un disque hip hop de cet acabit. C'est bien simple ; au lieu de s'attarder sur la facette revendication sociale du rap, il va privilégier les expérimentations musicales, en créant une musique de Dj à base de samples, de loops, de beats bien sentis, de confrontations d'idées parfois à la limite du lounge ou de l'électro. Bref, nous sommes loin des standards de l'époque, et fort heureusement pour nous, ce cas unique va rapidement faire école. Désormais, on va s'atteler d'avantage à la création d'ambiances, on va créer des trames quasi scénarisées, on va jouer sur les nappes et les textures. Il va aller piocher ces sons de l'au-delà dans des disques cultes des années soixante-dix, eh oui, tels que des vieux Tangerine Dream (sur "Changeling") ou le Nirvana anglais de Peter Campbell-Lyons - pas celui de Kurt Cobain ! - sur le kilométrique "Stem". "Endtroducing" est un grand album, dans le sens où son apport s'est fait ressentir bien au-delà du genre dans lequel il était communément admis. Une référence pour le futur. Et déjà maintenant.

note       Publiée le jeudi 27 juin 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Endtroducing…..".

notes

Note moyenne        40 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Endtroducing…..".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Endtroducing…..".

Raven › mardi 22 décembre 2020 - 11:46 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Ressorti du coup. L'aspect évolutif ultrafluide de "Building Steam With a Grain of Salt" me choppe toujours, le film s'enchaîne avec "Stem" comme point d'orgue. Du très bon prog-hop (pour rajouter une étiquette foireuse à celles déjà existantes).

Note donnée au disque :       
Damodafoca › lundi 21 décembre 2020 - 15:32 Envoyez un message privé àDamodafoca

Je pense pas que ça a vieilli, mais que ça porte surtout les stigmates de son temps. C'est pas tout à fait la même chose, car l'album a un certain charme, l'apogée des 90's, du beatmaking et du tunrtablism, bref, quand on a commencé à considéré tout ceci avec dignité. Mo Wax, tout la clique, ça évoquait quelque chose de fort, de créatif. Ceci dit, j'ai une préférence pour le deuxième album. Et après une période un peu creuse, ça fait3-4 ans que Shadow est revenu assez en forme.

Tallis › lundi 21 décembre 2020 - 12:40 Envoyez un message privé àTallis

Rhôôô, merci de m'avoir rappelé que ça faisait une éternité que je ne l'avais pas réécouté, celui-là. Vu d'ici, toujours le même plaisir d'écoute avec les années...

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › lundi 21 décembre 2020 - 11:57 Envoyez un message privé àWotzenknecht
avatar

Découvert 'Building Steam With a Grain of Salt' via le mod Half-life Poke646, m'a toujours poursuivi l'esprit. Il faut que je réécoute le reste...

Raven › lundi 21 décembre 2020 - 00:48 Envoyez un message privé àRaven
avatar

"le trip-hop, c'est comme le post-rock ou la french touch, c'est un truc qui voulait pas dire grand chose mais qui était pratique pour l'étiquette et vendre des skeuds)."

Tiens bah ça m'y fait penser, donc je renvoie à l'introduction de cet album, concernant l'étiquette : https://www.youtube.com/watch?v=p-AFxHUfBXk.

Sinon ce foutu Stem reste une grosse grosse madeleine ici, nappage dérive spleenesque, la harpe de Nirvana m'agrippe à chaque fois... C'est quand même plus boulant que le thème de de Requiem for a Dream (je sais pas association bête, mêmes années de découverte, lycée/études).

Note donnée au disque :