Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAtavism Of Twilight › S/t

Atavism Of Twilight › S/t

cd • 4 titres

  • 1Glorified Form13:27
  • 2Pillar of Salt7:23
  • 3The Appearance of Gazoo11:35
  • 4The Thousand Year Roundabout8:49

enregistrement

Underground Railroad Studios, USA, avril 1992

line up

Joel Connell (percussions), Stephen Foti (flûte), Richard Carson (batterie), Sean Greer (claviers), Evan Guest (guitare), Aaron Kenyon (basse)

remarques

chronique

Styles
progressif
Styles personnels
instrumental > fusion

Greg Walker a toujours eu le nez fin pour aller nous dégoter on ne sait où et on ne sait trop comment des groupes dignes d'intérêt. Certes, son label Syn-Phonic garde un côté amateur très prononcé et son manque de développement ces dernières années tend à prouver que c'est bel et bien ainsi que Walker a toujours considéré la chose ; un business à petite échelle, un boulot de passionné pour d'autres passionnés. Son cheval de bataille est incontestablement la sauvegarde du patrimoine progressif américain, et il faut bien le dire, à quelques exceptions près, il est difficile de prendre Greg en flagrant délit de mauvais goût. Il connaît sa came le Greg. Il a le nez fin je vous dis. Il nous a déjà fait découvrir des groupes comme Babylon, Cathedral, Mirthrandir, Lift, Pentwater ou Yezda Urfa. Des formations à ne pas prendre à la légère, porteuses d'un seul et unique album la plupart du temps, mais de véritables petits trésors oubliés que Greg Walker a amoureusement déterré pour nous. Qu'en est-il d'Atavism of Twilight ? La donne est un peu différente puisqu'en l'occurence il s'agit d'un jeune groupe, et jusqu'ici Syn-Phonic n'a jamais réussi à se montrer aussi essentiel dans ce domaine (Kalaban, Realm, ...). Raison de plus ! Car Atavism of Twilight fait figure d'exception... Enregistré en 1992, il précède d'une année la publication du premier Anglagärd, tenu pour responsable aux yeux de beaucoup du renouveau progressif. Et c'est vrai qu'avec ses filets de flûte omniprésents, Atavism of Twilight peut y faire songer. Mais le groupe américain est beaucoup plus rock, voire même heavy par moments. Ces quatre longues plages ne manquent pas d'énergie, portées littéralement par une basse qui slape à tout va. Il y a ici un petit côté garage tout à fait inédit à l'univers progressif qui en rend l'expérience d'autant plus palpitante. A mi-chemin entre les jams fusions de Djam Karet et les jams autrement plus enfumées des Ozric Tentacles, cet unique album des Atavism of Twilight vaut largement le détour.

note       Publiée le dimanche 24 avril 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".