Vous êtes ici › Les groupes / artistesTTyrannosaurus Rex › My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows

Tyrannosaurus Rex › My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows

cd • 12 titres • 33:18 min

  • 1Hot rod mama03:09
  • 2Scenescof01:41
  • 3Child star02:52
  • 4Strange orchestras01:47
  • 5Chateau in Virginia waters02:38
  • 6Dwarfish trumpet blues02:47
  • 7Mustang Ford02:56
  • 8Afghan woman01:59
  • 9Knight02:38
  • 10Graceful fat Sheba01:28
  • 11Weilder of words03:19
  • 12Frowning Atahuallpa05:55

enregistrement

Enregistré aux Advision Studio de Londres durant le printemps 1968

line up

Marc Bolan (chant, guitares), Steve Peregrine Took (chant, bongos, percussions, gong, pixiephone)

Musiciens additionnels : John Peel (narration sur titre [12])

remarques

chronique

Styles
folk
Styles personnels
flower power

Il y a eu une vie avant T. Rex pour Marc Bolan. Beaucoup l'ont peut-être oublié et pourtant. Avant qu'il ne raccourcisse le nom, T. Rex, c'était Tyrannosaurus Rex et ça jouait du folk. Après avoir erré dans ses premières années musicales, Tyrannosaurus Rex est son véritable premier groupe "important", créé avec son complice Steve Peregrine Took. Et ce presque très sobrement intitulé "My people were fair and had sky in their hair... but now they're content to wear stars on their brows" représente le premier album longue durée du duo. Au programme, un peu plus de trente minutes de folk dans la veine (forcément) de Bob Dylan avec du grattouillage du guitare, des percussions en tout genre sur lesquelles se pose le chant déjà reconnaissable de Marc Bolan. Autant être honnête, ce disque est anecdotique. Le seul véritable intérêt de cet album, c'est la voix de Bolan qui est reconnaissable entre mille avec ce vibrato caractéristique. On sent qu'il y a du potentiel derrière ce chant chaud et charismatique. Déjà, très sûr de lui et de ses capacités. Les compositions sont par contre (trop) classiques avec une production folk pas de gamme. On n'est qu'en 1968, mais vraiment la production n'est pas géniale. Le son de la guitare est ridicule. La plupart du temps, on a juste l'impression d'avoir en fond le son des cordes grattées trop vite et trop fort et qui étouffe la mélodie jouée. Il reste quelques bons moments comme "Chateau in Virginia waters" ou sur le dernier titre "Frowning atahuallpa", quelques petites mélodies par-ci par-là, mais dans l'ensemble, c'est assez redondant. Il y a une bonne partie des titres qui font vraiment naïfs. Les percussions donnent parfois l'impression d'arriver comme un cheveu sur la soupe, même si les différentes cymbales et le pixiephone sont utilisés à bon escient. Au final, on a un album qui a vieilli, qu'on n'aurait jamais encore écouté en 2013 s'il n'y avait dessus le nom de Marc Bolan. Anecdotique.

note       Publiée le samedi 14 septembre 2013

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "My people were fair and had sky in their hair.. but now they're content to wear stars on their brows".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

En fait, le problème de celui-ci est qu'il ne faudrait pas écouter 'A beard of stars' qui avec peu de moyens fait montre de tellement plus d'assurance, d'audace et de richesse dans les arrangements...

Note donnée au disque :       
nowyouknow Envoyez un message privé ànowyouknow

Il y a dans ce premier jet un charme qu'on ne retrouve plus tout à fait sur les albums suivants, même s'ils sont plus aboutis. Une poésie assez pure/naïve, touchante. Un album à redécouvrir et peut être à réévaluer un peu. Écoutez "Child Star" par exemple, c'est assez beau. Mais je reconnais volontier que cet album, comme le suivant, est à réserver à des amateurs éclairés du Rex (abrégé ou non). Pour la période pré-Electric Warrior, mieux vaut taper dans Beard of Star, Unicorn ou l'éponyme qui sont un bon cran au dessus.

La dernière version en date propose une pléthore de bonus incluant d'innombrables versions alternative et démos. Personnellement, à part "Debora" (premier single et titre emblématique de cette période) et l'outtake "Highways", je fais sans.

Message édité le 17-09-2022 à 13:58 par nowyouknow

Note donnée au disque :       
Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Mouais, je suis ne suis pas loin d'être globalement d'accord avec la chro...Sans la voix de Bolan, ce disque serait totalement plat mais ce mec a cette voix plaintive si prenante (même quand il fait les choeurs dans John's Children, il éclipse le chanteur principal)...Après bien des hésitations, je viens de finir par l'acheter...Comme je suis pas franchement folk, je lui colle quand même un 3, pour ce chant si émouvant et cet univers si particulier...

Note donnée au disque :       
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Nooon, nicko qui chro Tyrannosaurus Rex ! Clair que ça sent bon la défonce ce groupe, mais j'aurai pas forcément le même avis. Les textes me plaisent bien, chez Bolan...

taliesin Envoyez un message privé àtaliesin

Il faudrait honnêtement que j'y rejette une oreille, mais personnellement je n'aurais pas été aussi sévère. Dans mon souvenir, rien qui fasse crier au génie, mais de l'acid-folk minimaliste assez sympa, et une bonne note pour les percus...