Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesOOrange Blossom › Orange blossom

Orange Blossom › Orange blossom

cd • 7 titres

  • 1Anaconda girl
  • 2Maria del Sol
  • 3Bata
  • 4N.
  • 5Die Stadt
  • 6I'm dying
  • 7Trinity

enregistrement

Drop Studio, France. Enregistré et mixé par Fred Chaplain

line up

Jay C. (chant, claviers, programmation), Carlos Bauz (batterie, djembe, programmation), X (violon), Blama (djembe additionnels), Hyacinthe (guitare)

remarques

chronique

Styles
ovni inclassable
Styles personnels
electro ethnique/ folk tribal urbain

Groupe d'un seul (hélas) album, Orange blossom fait partie de ces projets typiques de l'écurie Prikosnovénie, melting-pot d'influences ethniques diverses et de touches plus urbaines. Chaque morceau est comme l'exploration d'un paysage et vu la diversité des climats, c'est un sacré voyage auquel nous sommes conviés. Souvent, la surprise est de mise, on sait comment débute une chanson mais on devine rarement comment elle va évoluer...Visite des lieux: 'Anaconda girl', c'est une sensualité gothique qui débute sur quelques accords d'orgue, une rythmique éléctronique qui évoque le meilleur de Cypress Hill, sur lesquelles monte un violon mystique et mélancolique pour finir dans une atmosphère éthnique déchaînée. 'Maria del sol' est plus lent, plus triste et tranquille dans ses ambiances qui font penser à la fois au Magreb (les percussions) et aux villages d'Espagne brûlés de soleil et de solitude; je le trouve baigné d'une forme de sensualité que je qualifierais de bohémienne, et la voix de Jay C., calme et profonde, se coule à merveille dans ce décor. 'Bata' débute lui aussi dans des atmosphères orientales poignantes et spirituelles pour d'un seul coup, sans prévenir, exploser en un tourbillon d'éléctro furieux, retomber, éclater à nouveau et renouer avec les touches orientales. 'N.' est une pièce déchirante pour violon, comme une pause, pour continuer sur 'Die Stadt' et son piano cabaret qui se mue progressivement en une sorte d'improbable rencontre entre Kraftwerk et des sonorités arabisantes. Avec 'I'm dying', on débute sur une ryhtmique plus tribale, rapide et entraînante, à laquelle le violon finit par apporter un zeste de mélancolie. 'Trinity' conclut le disque sur des notes planantes ouvertes sur l'horizon, les navires en partance vers l'Afrique, quelque chose de mystique et d'émouvant à la fois qui explose sur un éléctro ethnique déchaîné et rythmé avec loops de guitare éléctrique. Le talent d'Orange blossom est de parvenir à assembler ce patchwork d'éléments disparates en une rencontre unique entre la tradition et la modernité, le passé et l'avenir, l'énergie et la mélancolie.

note       Publiée le samedi 5 mars 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Orange blossom".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Orange blossom".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Orange blossom".

SB › samedi 18 octobre 2008 - 10:32  message privé !

Un très bon disque (Rahhh "Die Stadt" !) pour une superbe formation ! Leur deuxième album est tout aussi bon d'ailleurs. A noter qu'en live ça déchire bien comme il faut - mention spéciale au violoniste !!!

Note donnée au disque :       
dakota › jeudi 26 juin 2008 - 03:00  message privé !
Maria del Sol, une expérience tambour battant, poignante, inoubliable.

~ [Dans la prairie galope le vent bleu d’azur...] *

Ouahouh.
Les.Mondes.Gothiques › samedi 4 juin 2005 - 16:00  message privé !
iLs n'Ont d'aiLLEUrs Joué QUE dEs MORceuX du nOUveL ALbUm . ..
Note donnée au disque :       
Charisman › samedi 4 juin 2005 - 14:21  message privé !
Orange Blossom est une oeuvre très intéressante. J'ai vu le groupe récemment pour sa tournée du second album, et ils ont apparemment cadré un peu plus les choses, avec une ligne directice assez claire : les musiciens ont en partie changé, c'est désormais résolument électro-oriental, et c'est toujours aussi hypotique et bon. La chanteuse a la grande classe. De quoi donner envie de se procurer "Everything must change" que je devine plus abouti que ce premier opus, qui n'en demeure pas moins innovant et séduisant.
Note donnée au disque :       
Les.Mondes.Gothiques › jeudi 19 mai 2005 - 21:42  message privé !
http://www.infratunes.com/chronique-album_21569_Orange%20Blossom_Everything%20Must%20Change.html
Note donnée au disque :