Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEnablers › End note

Enablers › End note

cd • 9 titres • 36:46 min

  • 1Glimpses, audio : driving late
  • 2Pauly’s days in cinema
  • 3And last night ?
  • 4End note
  • 5Joe
  • 6A not so pretty sight in stienbeck country
  • 7Manly
  • 8The record
  • 9George’s skies

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Enregistré live par Tim Mooney, Joe Goldring et Glynn Durham au studio Closer Recording, janvier 2003

line up

Yuma Joe Byrnes (batterie), Kevin Thomson (guitare), Joe Goldring (guitare, hammond), Pete Simonelli (narration)

remarques

chronique

Styles
rock
indie rock
spoken word / lecture / poésie
Styles personnels
indie rock narratif

Enablers c'est quatre gars de San Francisco, des vieux de la vieille de la scène rock américaine qu'on l'on a pû déjà rencontrer chez les Swans, Toiling Midgets et quelques autres groupes encore. Parmi eux, Joe Goldring s'est pour sa part illustré aux côtés de Steve Von Till sur le dernier album solo en date de celui-ci, le magnifique "If I should fall to the field". Voilà pour les présentations. Avec ce premier album d'Enablers on touche à un genre musical peu commun reposant sur l'utilisation de la narration comme seule expression vocale. Pete Simonelli, le narrateur, est en réalité un poête qui écrit et publie des textes depuis des années dans les revues spécialisées américaines. Intégrer Enablers lui permet de nous raconter neuf de ses histoires, neuf textes lentement égrénés d'une voix monocorde, accompagnés par un environnement musical rock indé assez inspiré, pour peu que l'on prenne le temps de bien apprivoiser le disque. Car c'est là la difficulté de ce genre de disque : il faut parvenir à rentrer dedans, et il faut dire que le parti pris du "tout narratif" n'aide pas au départ. Mais une fois l'impression première de platitude dépassée, on prend pas mal de plaisir à écouter "End note", car musicalement ça tient vraiment la route, avec quelques montées en puissance rageuses, d'autres passages tout en subtilité et en finesse. Bref ce disque c'est plutôt une bonne surprise, qui s'appréciera d'autant mieux si l'on maîtrise la langue de Shakespeare.

note       Publiée le lundi 29 novembre 2004

Dans le même esprit, Chris vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Chris
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "End note" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "End note".

notes

Note moyenne        5 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "End note".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "End note".

Chris Envoyez un message privé àChris
avatar

Ca faisait longtemps que je ne me l'était pas envoyé celui là... Vraiment excellent, je l'apprécie encore plus maintenant qu'à l'époque de ça sortie, et j'ajoute donc logiquement une boulette à la note ! Faudrait que j'écoute les autres trucs qu'ils ont pondu...

Message édité le 30-11-2021 à 14:42 par chris

Note donnée au disque :       
dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

En concert ce soir à Nantes au Chien Stupide, pour ceux que ça intéresse. Allez-y, c'est excellent (et le dernier album est sans doute leur meilleur)

Møjo Envoyez un message privé àMøjo

Loin d'être passionnant comme disque, me fait beaucoup pensant à un Diabologum dernière période sans le côté désabusé et extrême, soit un peu trop contenu pour que mon intérêt reste soutenu de bout en bout (bien qu'à n'en pas douter je risquerais de le trouver génial dans un autre contexte d'écoute). Bref, tout ça pour dire qu'à l'opposé, sur scène ce groupe est absolument jouissif, rock'n'roll, débordant d'humour pincé, feutré quand il le faut et a contrario sachant se perdre dans boucan de tous les diables lors des explosions. Le chanteur, une espèce de poète alcoolique maigre comme un clou et d'un charisme extraordinaire y est sans aucun doute pour beaucoup, dans la classe du groupe.

Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar
Alors là je découvre ce groupe et comment dire, j'ai rarement été autant séduit en si peu de temps, si peut être par Slint. En fait, ce groupe sonne comme Slint mais actualisé, vraiment ultra giga bon putain, mon nouveau groupe préféré avec Amebix, c'est officiel.