Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAlghazanth › The polarity axiom

Alghazanth › The polarity axiom

cd • 8 titres

  • 1Soulquake
  • 2The herald for reason
  • 3Chaos attributes
  • 4Blood beguiles phantoms
  • 5Drakomorphos
  • 68th sphere
  • 7With black aureoles
  • 8Forsaking the yoke

line up

N.Kaos (vocaux); Infection (lead); Thasmorg (rythmique); A.Simonen (Claviers); Grimort (basse); Gorath Moonthorn (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
dark/black metal symphonique

Alghazanth... jusqu'ici ce nom ne me disait rien. "Soulquake" et son intro apocalyptique sont venus. Aujourd'hui Alghazanth m'évoque les ténèbres, le rituel et l'occulte... Panzerfaust, Ondskapt et Dissection... il m'évoque les étoiles, les chants pour ceux qui sont désolés. Black metal, violence thrash, la puissance, la nuit, la tempête; Alghazanth soulève des ouragans de ténèbres, profondes, vastes comme la voûte céleste, épiques et désespérées. The polarity Axiom est un impitoyable enchaînement de riffs occultes et furieux, de blasts déchaînés et de grandeur harmonique, de breaks majestueux et mélancoliques, tenus ensembles dans le mortier crasseux d'un son puissant et sourd, cru et dense, sale et superbe. Les guitares déversent des riffs en pluie, les vocaux s'égosillent, le son est étouffant... Alghazanth use de la mélodie avalanche et de l'ampleur à la recherche conjointe du grandiose et du beau, hurlant dans le malsain."Drakomorphos", ou la fureur terrible vous hurlant au visage. Imparablement inspiré, superbement énervé et majestueusement composé, le monde d'Alghazanth est à la fois sublime et sordide, prenant comme l'univers en plein Armaggedon. Ce quatrième album n'est certes pas exempt de défauts: le clavier est parfois un peu simpliste en lead, notamment dans ses sons, et il y a des rythmiques, tirant sur le heavy, qui sont un peu... dommages. Mais quelle noirceur lors des bourrasques, quels leads, quelle force et quel désespoir dans les descentes mélodiques, les hurlements, la frappe incoercible de ces blasts souterrains. C'est à la fois terriblement norvégien, violemment suédois... mais dans la sincère délicatesse mélodique et atmosphérique de ce dark dark metal, on perçoit l'origine véritable de l'occulte Alghazanth. 40 minutes dans les souffrières du désespoir sous la lune chaotique... "Alghazanth is a six-piece band that performs majestic and melodic black metal".

note       Publiée le dimanche 19 septembre 2004

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The polarity axiom".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The polarity axiom".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The polarity axiom".

BlackMetalhead › vendredi 14 septembre 2007 - 19:10  message privé !
j'ai decouvert ce groupe ca fait presque un an et j'y retourne tjrs des que j'en ai l'occaz tellement il a laissé une bonne impression. Pr cet album mis à part le clavier qui sonne bcp plus power que black sympho et qui aurait pu jouer qq chose de plus sinistre et inquietant je trouve cet album tres bon
Note donnée au disque :       
Galhaeren › dimanche 19 septembre 2004 - 19:43  message privé !
Découverts en 99 avec beaucoup d'enthousiasme, et paradoxallement aucune trace d'eux nul part... jusqu'à aujourd'hui, grande surprise ! Je n'ai pas encore entendu celui ci, mais leurs précédentes réalisations valent le détour (du moins dans mes bons souvenirs de novice). Sombre et mélodique, ca marche toujours.
pokemonslaughter › dimanche 19 septembre 2004 - 19:32  message privé !
avatar
un label de qualité !! vu leurs trois dernières prods