Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCamerata Mediolanense › Madrigali

Camerata Mediolanense › Madrigali

cd • 8 titres

  • 1Der Tod
  • 2L'homme armé
  • 3Podmoskovnye vecera
  • 4Madrigale
  • 5Canto di popolo
  • 6Lili Marleen
  • 7Taberna
  • 8Mädchenlied

informations

Avatara, Milan, Italie, novembre 1998. Les morceaux 1, 4, 7 et 8 ont été composés par Camerata Mediolanense, les autres sont des chants traditionnels.

line up

Daniela Bedeski (chant), Trevor (instruments, choeurs), Marco Colombo (instruments, choeurs), Manuel Aroldi (instruments, choeurs), Elena Previdi (instruments, choeurs), Pavor Nocturnus (programmation)

chronique

  • gothique martial / folk cabaret mélancol

C'est à un véritable pot-pourri de madrigaux que nous convient Camerata Mediolanense qui, sur ce troisième opus, mêlent compositions propres et chants populaires français, russes et italiens sur une période allant du XVème au XXème siècle. Et à l'écoute, on se rend compte combien ce genre de pièce peut vous flanquer la chair de poule et vous tirer des larmes...que ce soient les accents tristes de 'Podmoskovnye vecera' et ses plages de claviers profondes et infinies comme les plaines de l'Ukraine, les roulements galvanisateurs de 'L'homme armé', l'accordéon mélancolique de 'Madrigale' ou encore les accents cabaret de 'Lili Marlene', tout ici tend à la nostalgie et à la beauté. Un album d'atmosphères donc où la part belle est donnée au chant féminin, tant dans un registre néoclassique ('Der Tod') que celui de mère-courage ('L'homme armé', 'Podmoskovyne vecera') ou de diva sensuelle ('Lili Marlène'). Le groupe y diversifie également son écriture, notamment au niveau des rythmes en expérimentant des lignes nouvelles ('Podmoskovyne vecera') sans pour autant renoncer à ses chers roulements de tambour. Le voilà qui utilise même de la programmation sur sa chanson finale ('Mädchenlied'), par ailleurs la plus faible de l'album, même si elle reste agréable à l'écoute. J'en viendrais presque à dire que Camerata Mediolanense se rapprochent quelque peu de leurs lointains cousins Moon lay hidden beneath a cloud sur ce disque, en esprit du moins. Quoique il en soit,'Madrigali' est une petite perle d'émotions et selon moi, le chef-d'oeuvre d'une formation qui n'a cessé de progresser au cours de sa carrière.

note       Publiée le mardi 22 juin 2004

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Madrigali" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Madrigali".

    notes

    Note moyenne        11 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "Madrigali".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Madrigali".

    Demonaz Vikernes Envoyez un message privé àDemonaz Vikernes

    A chaud, et sans avoir creuser plus que ça, c'est "Vertute, Honor, Bellezza" qui m'a le plus séduit, et c'est surement par celui-ci que je commencerai à approfondir ce groupe, découvert via la compilation Old Europa Café.

    vargounet Envoyez un message privé àvargounet

    Magnifique, mais je trouve Campo Di Marte plus original dans ses ambiances, et il est un peu court en passant :)

    Bon groupe en tout cas !

    Note donnée au disque :       
    Solvant Envoyez un message privé àSolvant

    Première écoute, premier souffle sur mon cou, sans commune mesure, cette respiration est la mienne. Véhémente, audacieusement offerte, ruinée, grandiose.

    Note donnée au disque :       
    Deadinside Envoyez un message privé àDeadinside
    Cet album est très beau et émouvant, je l'apprécie davantage avec le temps et c'est un plaisir de se laisser bercer par les ambiances nostalgiques qu'il évoque, ces pans d'une Europe révolue et de son histoire. Le mélange entre compositions du groupe et champs traditionelles européens est fort judicieux je trouve. Dommage que ce groupe n'ait plus rien sorti depuis quelques années d'autant plus qu'il n'avait cessé de progresser au fil de ses productions...
    Note donnée au disque :       
    Astralgeist Envoyez un message privé àAstralgeist
    Sur le titre 6, la voix de la chanteuse est vraiment très proche de celle des Untoten, c'est classe! Sinon concernant l'album, après quelques titres réussis et musicalement proches de ceux des précédents albums, le groupe nous propose des morçeaux beaucoup plus gothiques, souvent chantés en allemand.. agréable surprise!
    Note donnée au disque :