Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInca Babies › Swamp street soul

Inca Babies › Swamp street soul

cd • 11 titres

  • 1Swamp street soul
  • 2A walk in the park
  • 3Slingshot
  • 4Dear english journalists
  • 5Crawling garage gasoline
  • 6Bigger than all of us
  • 7I'm grounded
  • 8Oh the angels how I bless them
  • 9Windshield gnat
  • 10Mine of bones
  • 11Swamp street dub

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

enregistrement

6DB Studios, Manchester, Angleterre.

line up

Harry Stafford (chant, guitare), Vince Hunt (basse), Rob Haynes (batterie, percussions)

remarques

https://incababies1.bandcamp.com/music

chronique

Ca donne quoi le Bayou britannique ? Des rues vaseuses à l’odeur de tourbe ? ‘Street swamp soul’, c’est expliqué dans le titre et le morceau, est-ce crédible ? Les Britanniques ont sans doute été les seuls à pouvoir reprendre les concepts américains (soul, pop…) et les transformer à leur sauce. Cette mise en bouche est d’ailleurs succulente, cette basse lourde mais groovy, cette trompette pour enterrement New Orleans accélérée, cette mélodie… Pour quelqu’un comme moi pas forcément fan de blues, c’est plutôt agréable d’en écouter les trames sans avoir affaire à des musiciens empêtrés dans la crédibilité qui tenteraient de sonner plus américains qu’américains. Ce disque dégage quelque chose de spécial, DIY, du genre enregistré sur huit-pistes, mais clair dans la production, intime, limite bancal par moment, légèrement paresseux sans l’être réellement, c’est déstabilisant; cela n’empêche pas quelques éclats acérés renouant avec l’obscurité d’antan (l’excellent ‘Crawling garage gasoline’). Pour compliquer l’impression, le combo n’hésite pas à ajouter quelques sonorités modernes (‘Windshield gnat’), montrer de loin qu’ils connaissent le dub (‘Mine of bones’, ‘Swamp soul dub’)… Drôle d’atmosphère, pas vraiment trouble mais spéciale quand même, nullement menaçante mais chargée d’une douce tristesse. On s’étonne que la rythmique ne sonne pas plus lourde, que le chant ne soit pas plus écorché, les guitares pas spécialement nappées de réverbération; le groupe manquerait-il d’ambition ? Après réflexion et un verre de whisky, ce qui pourrait sonner comme des faiblesses fait aussi le charme de l’album, d'autant qu’en terme de mélodies, ce sont de foutues bonnes chansons. Drôle de Bayou, oui, où on ne s’enlise pas vraiment mais où on titube assez nettement…

note       Publiée le mercredi 12 octobre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Swamp street soul" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Swamp street soul".

notes

Note moyenne        1 vote

Connectez-vous ajouter une note sur "Swamp street soul".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Swamp street soul".

Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Ben... Que des choses que j'aime aussi donc ce sera écouté bientôt, y'a des chances !

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Totalement mais les débuts oeuvrent plutôt du côté de Birthday Party, les Cramps, avec déjà cette touche blues...

Note donnée au disque :       
Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Tiens, Inca Babies, encore un nom que j'ai vu passer des dizaines de fois sans avoir écouté ce qu'il y avait derrière ! Du coup j'ai cliqué ton extrait et... Ben j'ai trouvé le morceau très classe et assez habité, sous l'aspect assez "classique", au fond, en tout cas ancré dans des choses qu'on connaît bien, depuis les années 80. Mais oui : avec une prod qui n'essaye pas de refaire le son d'avant. Me suis retrouvé quelque part entre Barry Adamson, un Fœtus un peu feutré, et le Crime and the City Solution "tardif" (pas loin en fait de leur American Twilight, encore plus que de leurs albums d'avant séparation/retour). Faudra que j'aille écouter les débuts non, du coup ?