Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCAdam Bownik Certamen › Golden Children

Adam Bownik Certamen › Golden Children

3 titres - 67:05 min

  • 1 Golden Children (20:08)
  • 2 Successors of Honour (18:22)
  • 3 Paestum (28:38)

line up

Adam Bownik Certamen : Keyboards, Synthétiseurs, PC & FX

remarques

chronique

Styles
electro
Styles personnels
musique Électronique berlin school

Golden Children fut écrit en même temps que The Storm is Here. Et, comme ce dernier, il est constitué de trois longs titres. Des titres qui ont la même saveur et la même audace. La pièce titre ouvre avec des notes nerveuses. Limpides, elles voltigent sur une ligne circulatoire stable, nappée d’une fine structure de basse au synthé mellotronné par des effluves de chœurs célestes. Jouant sur les crescendos, cette belle mélodie séquentielle tournoie avec aisance et grâce épousant une ligne séquentielle plus lourde. Le synthé s’anime et les percussions entament une danse lascive au rythme des tablas et tintements hypnotiques sur fond de chœur d’enfants africains. Subtilement, un mellotron aux fortes essences orchestrales s’infiltre, donnant naissance à une séquence nerveuse qui tournoie avec intensité sur les célèbres solos de Certamen. Un mouvement minimaliste qui se poursuit sur des séquences plus lourdes et des solos plus animés, plus langoureux qui frisent parfois les sonorités de Vangelis. Successors of Honour offre un départ lugubre sur des aboiements de loup. L’air est pesant et intrigant. Une voix ténébreuse récite un poème Anglais; ‘’The death song of Lodbrog ‘’. Cette ode ouvre une ligne mellotronnée ambiante et, toujours dans une atmosphère sombre, un doux piano étale sa nostalgie. Un synthé étoffé aux atmosphères symphoniques brise cette douce brise de doléance. Doucement, une pulsation s’infiltre avec un clavier discret qui pave la voie à un synthé puissant qui berce les derniers soupirs des accords cristallins. Paestum, un titre inspiré des célères temples, déploie un synthé austère sur un mellotron suave et des notes de clavier à la fois douces et volages. Cristallines, limpides et rêveuses, ces notes danse dans l’oubli jusqu’à ce qu’une ligne séquentielle ronde et pesante impose son rythme lent. Cette séquence hypnotique est visitée par des solos de synthé qui tournoient et investissent l’atmosphère de lignes circulaires sur des mellotrons orchestraux. La finale voit ses premiers coups de percussions s’agripper à une séquence en spirale qui boucle la boucle, avec des mellotrons aux arrangements d’instruments à cordes et les somptueux solos de Certamen. Golden Children est une œuvre qui démontre la dextérité d’Adam Bownik Certamen sur les synthés et les arrangements. Moins percutants que The Storm is Here, il n’en demeure pas moins intense avec son aura nostalgique et la sensibilité de ses mouvements. Du beau Berlin School.
Disponible en contactant Certamen sur son site web : http://bownik.w.interia.pl/dyskografiaiutwory.html

note       Publiée le vendredi 4 août 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Golden Children".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Golden Children".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Golden Children".