Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIch Bin › Obéis!

Ich Bin › Obéis!

détail des votes

Membre Note Date
sergent_BUCK      lundi 27 décembre 2021 - 20:47
allobroge      vendredi 7 janvier 2022 - 21:34
Klarinetthor      mardi 28 décembre 2021 - 15:53
cyberghost      mercredi 29 décembre 2021 - 14:01
Saïmone      mercredi 29 décembre 2021 - 23:15
Ntnmrn      vendredi 24 décembre 2021 - 12:19

cd 1 • 7 titres • 30:00 min

  • Face Ich
  • 1A.I.N.Z.3:35
  • 2Body Building4:56
  • 3Danger4:50
  • Face Bin
  • 4Hypermassacre4:07
  • 5Industrie Lourde4:59
  • 6Méthanol3:22
  • 7Trafic d'Organes4:26

line up

Julien Vermot, Laurent Berger, Rémy Bux, Sébastien Borgo

remarques

chronique

Ich Bin refuse de penser et essaie seulement d’exister. Il est peut-être né comme une blague. Une blague qui a mal tourné, en virant au sérieux. Originellement un simple side-project de membres de Sun Plexus, Ich Bin a fini par lui faire de l’ombre, en formant un petit culte autour de ses sorties scandaleuses et de ses concerts chaotiques. Obéis, sorti en 2006, est la pièce maîtresse de leur courte discographie, rassemblant des titres déjà sortis sous différents formats dans les années 1990-2000. Il raconte le quotidien héroï-comique d’une poignée de prolos, fiers représentants du Schlaguistan alsacien, renégats d’une société qui paie ses esclaves avec des pièces frappées à l’effigie de la faucheuse. Trimant la journée dans une usine pétrochimique où ils respirent des gaz nocifs, ils se livrent sur leur temps libre à tous les loisirs malsains disponibles, sourdement conscients que ce qui les nourrit les tuent à petit feu. Entre divers épanchement de fluides (bières de clodo, mélanges d’alcools «inavouables», matières fécales), on apprend que des petits garçons se font voler une couille à Disneyland, qu’un mâle alpha peut éloigner les flics lors d’un contrôle routier grâce à l’odeur de sa merde, ou qu’une famille peut être décimée par la consommation de produits de qualité douteuse achetés dans les grandes surfaces. Si la prise de position politique est assez évidente tout au long du disque, elle n’est cependant pas gênante, car dissimulée sous un cynisme surréaliste qui voue toute chose à l’hilarité. La voix mémorable de Sébastien Borgo est parfaitement servie par des instrus industrielles, presque post-apocalyptiques, qui posent une ambiance totalitaire et n’ont rien à envier à de la post wave ou du hard bass russe. Le résultat est froid, criard, bourré de noise avec d’énormes kicks qui arracheraient les tympans des plus gros pistos de la capitale. À mi-chemin entre un Stupeflip gonflé aux anabolisants, un Nonstop qui aurait été stand-upper dans une autre vie et « Kraftwerk qui rencontre Suicide au nord de la Pologne », Obéis chante l’existence des populations qui étouffent dans les draps sales de la modernité. Lourdingue mais subtil, on y revient volontiers pour rire entre amis, mais aussi pour se rappeler aux maladies qui nous affectent tous, nous les victimes de la culture de masse !
4,5/6

note       Publiée le vendredi 24 décembre 2021

Dans le même esprit, Ntnmrn vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Obéis!" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Obéis!".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Obéis!".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Obéis!".

allobroge › vendredi 7 janvier 2022 - 21:44 Envoyez un message privé àallobroge

Absolument génial, merci pour la découverte !

Note donnée au disque :       
saïmone › mercredi 29 décembre 2021 - 23:15 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

En même temps, à la salle d'entrainement, ils sont tous allemands

Note donnée au disque :       
cyberghost › mercredi 29 décembre 2021 - 14:01 Envoyez un message privé àcyberghost

Il n'y a qu'un seul dieu sur terre, c'est Arnold Schwarzenegger !!!!

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mardi 28 décembre 2021 - 15:53 Envoyez un message privé àKlarinetthor

origine France, origine Merde

Note donnée au disque :       
Dioneo › vendredi 24 décembre 2021 - 13:58 Envoyez un message privé àDioneo  Dioneo est en ligne !
avatar

ON FAIT DES MÉLANGES ... INAVOUABLES !!... Outre qu'elle ma fait ressortir cet improbable "non-live" millésimé - de source sûre c'est pas eux qui jouent, ils ont préféré ce jour là faire les cons dans le public en foutant des potes à eux sur scène avec une bande enregistrée - ça fait plaisir de voir cette chro ici ! Assez d'accord en plus : c'est de la blague mais de la très sale, ce qui fait que ça devient dérangeant par moments (quand on se prend à rire de leurs trouvailles les plus crasses, par exemple)... Après Sun Plexus et avant Micropénis, Borgo & Co., au service éternelle de LA TACHE QUI S'ÉTEND (telle une carte de France sur les drap d'un écolier au réveil d'un songe salace) !

Message édité le 24-12-2021 à 16:01 par dioneo