Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRadiogram › All the way home

Radiogram › All the way home

10 titres - 57:11 min

  • 1/ Self Helpless (5:14)
  • 2/ Gone to Stay (4:43)
  • 3/ Whisky in My Bed (6:45)
  • 4/ Summer Song Summer (4:22)
  • 5/ Cemetery Summer (7:12)
  • 6/ Buy the Farm (5:18)
  • 7/ Love Vigilantes (4:23)
  • 8/ [Waiting For] The Merry Go Round (5:33)
  • 9/ Can America (5:19)
  • 10/ Not Here (8:09)

enregistrement

Profile Studios, Upstairs Sound Laboratory, Vancouver, Canada, 2001

line up

Ken Beattie (chant, guitare acoustique), Jonathan Anderson (lapsteel, guitares, banjo, trombone, voix), John Bews (basse, contrebasse), Randy Forrester (guitare, dobro, voix), Ida Nilsen (accordéon, trompette, piano, voix), Steven Wegelin (batterie), Shelley Campbell (chant), Jesse Zubot (violon)

chronique

Styles
pop
folk

Oooh, la belle pochette que voilà ! Simple, sobre, efficace, et dont les douces couleurs emoustillent les errances de mon imagination débordante. "All The Way Home" ressemble à ces filles sculpturales que l'on ose à peine approcher tellement elles apparaissent inaccessibles dans leur suprême beauté ; quand on se risque à leur adresser la parole, le mythe s'effondre sur lui-même à l'écoute d'une voix brisée et discordante, limite horripilante, qui rompt le charme des rêves de sirène que l'on faisait déjà debout. Radiogram s'inscrit dans la mouvance Americana, neo country lo-fi, pas loin d'un Will Oldham. Le décor est donc celui d'une vaste pleine où peuvent respirer les notes à leur convenances, seulement brisées par le chant paresseux de Ken Beattie, secondé par Shelley Campbell, comme si Dolly Parton venait prêter main forte à un Willy Nelson au trente-sixième dessous. Les arrangements variés ne s'écartent jamais de l'approche fondamentalement acoustique que demande le genre, mettant parfois en lumière des parties de cordes ou de trompette distillées à bon escient, le plus souvent dominé par une indéboulonnable slide guitare. La seule réelle curiosité de l'album sera la reprise de New Order, "Love Vigilantes", relifté country rock bien entendu. On pourrait se dire qu'il y a là-dedans de quoi satisfaire les amoureux transis des roucoulades de Daniel Lanois ou des coups de sang contenus de Ben Harper. Mais Radiogram ne joue pas dans la même catégorie. Après coup, je me rends compte que, submergé par mes émotions, je n'ai pas pu voir au premier coup d'oeil que la seule chose qu'avait à montrer cette pochette était pourtant d'une évidence toute simple : ce disque de Radiogram fait tâche.

note       Publiée le dimanche 7 mars 2004

partagez 'All the way home' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "All the way home"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "All the way home".

ajoutez une note sur : "All the way home"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "All the way home".

ajoutez un commentaire sur : "All the way home"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "All the way home".

Solvant › jeudi 25 juin 2009 - 00:58  message privé !

j'ai rêvé de cette pochette & de celle de EARTH2 cette nuit. bizarre.