Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutumn › Return to the breath

Autumn › Return to the breath

cd | 9 titres

  • 1 Still breathing
  • 2 The end of the line
  • 3 Red
  • 4 Lullaby for Marguerite
  • 5 All my lovers
  • 6 The knowing
  • 7 Shadowgirl
  • 8 A simple truth
  • 9 Return to the breath

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Julie Plante (chant, piano), Neil McKay (guitare, programmation), Jeff Leyda (basse)

Musiciens additionnels : Michael Severens (violoncelle sur le titre 4)

remarques

Il s'agit du second pressage, le 1er étant limité à 1000 copies avec un titre bonus.

chronique

Voici que l’automne s’avance lentement, il fait bien trop beau pour la saison mais les feuilles rougissent et les lumières de fin de journée rendent les contours du paysage merveilleusement nets…Ca, le réchauffement climatique ne nous l’a pas encore définitivement enlevé. Période propice à la chronique du second album des Américains de Autumn (qui viennent d’ailleurs de relancer leur carrière avec un troisième disque dont je parlerai bientôt). Retour à la respiration, à une seconde vie comme si le pouls s’était figé dans la magie de ‘The Hating Tree’…Toujours des éléments naturels mais grillés dans des couleurs bien trop vives cette fois car, oui, ce second opus est plus tranquille, plus apaisé, limite pop de temps en temps (le beau ‘End of the line’) mais il n’a pas perdu toute trace de son noir si particulier. La faute à la décidément fabuleuse Julie Plante et son timbre si intense, tour à tour réconfortant et passionné, limite menaçant (‘Shadowgirl’) qui habite littéralement les alcôves tissées par ses comparses, des alcôves tout de même légèrement plus dépouillées que par le passé. Il y a bien ce son de guitare heavenly/deathrock (‘Red’, ‘Still breathing’, ‘Shadowgirl’), mystique, lancinant, cette basse efficace mais globalement, la rythmique a perdu de sa puissance. Ne nous y trompons pas, cette option plus ‘calme’ demeure très belle, avec de franches réussites (‘All my lovers’, ‘End of the line’, ‘Still breathing’…) mais inutile de cacher non plus que malgré ses qualités, l’album traîne légèrement en longueur, les mélodies finissent par sonner un brin moins prenantes même si l’ambiance demeure intacte, séduisante mais avec un soupçon d’inquiétude dans le lointain. Des couleurs bien trop vives pour ne pas dissimuler quelque angoissant secret pour un disque moins aisé à apprivoiser qu’il n’y paraît. L’automne n’est-il pas la saison des chassés-croisés ?

note       Publiée le jeudi 4 octobre 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Return to the breath' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Return to the breath"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Return to the breath".

ajoutez une note sur : "Return to the breath"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Return to the breath".

ajoutez un commentaire sur : "Return to the breath"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Return to the breath".

Richard › vendredi 5 octobre 2018 - 17:21  message privé !

Je l'aime bien celui-ci, mais je les trouve parfois un peu trop gourmands les Américains. Il y a toujours un peu d'ennui qui pointe le bout de son nez. Ce n'est vraiment pas le cas avec "Chandelier" leur nouvel album. J'ai vraiment l'impression d'entendre Faith and the Muse mais sans le côté médiévo-celtic.... de l'ethereal à l'ancienne. La présence de William Faith ne doit pas être étranger à cette sensation :)

Note donnée au disque :