Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIIl Rovescio Della Medaglia › Io come io

Il Rovescio Della Medaglia › Io come io

4 titres - 28:55 min

  • 1/ Io (6:36)
  • 2/ Fenomeno : a) proiezione b) rappresentazione (9:04)
  • 3/ Non Io (6:12)
  • 4/ Io come Io : a) divenire b) logica (7:03)

enregistrement

Italie, 1972

line up

Enzo Vita (guitare), Pino Ballarini (chant, flûte), Stefano Urso (basse), Gino Campoli (batterie)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné japonais à tirage limité

chronique

Styles
progressif
rock
Styles personnels
hard rock psychédélique

"Io como Io" est victime de la même discrimination qui a frappé son frère aîné. La raison est identique : Il Rovescio della Medaglia, toujours aussi fiers d'avoir à leur disposition les derniers équipements en date à même de leur garantir le volume sonore le plus imposant, renouvelle le bail d'une musique ancrée plus que de raison dans l'idiome hard rock. Si la formule est reconduite, il y a toutefois quelques petites nuances notables qui le distinguent singulièrement de leur illustre prédécesseur. A partir de "Fenomeno" et à l'introduction de "Non Io", l'écriture se complexifie (les thèmes se multiplient au sein d'un même titre) et l'instrumentation se diversifie ; des passages sont joués à la guitare acoustique, une flûte discrète et un léger filet de clavier qui l'est encore plus se manifestent comme seule incartade dans un univers qui n'est fondamentalement pas le leur. Le chant est également plus présent. Néanmoins, la guitare disto et la basse fuzz continuent d'imposer leurs lois avec la force qui les caractérise. Les riffs assénés cette fois-ci ne sont peut-être pas aussi décisifs que les radicaux "La Creazione" ou "Sodoma e Gomorra", ils demeurent cependant emplis d'une noirceur bien perceptible, la plage titre qui referme le disque se montrant sans doute la plus généreuse dans ce domaine. Cette ouverture éloquente vers une autre façon d'aborder leur mode d'écriture découle d'une volonté de progrès tout à fait légitime. Il est par contre plus regrettable que le groupe n'ait pas décidé de renouveller l'enregistrement de "Io como Io" dans les mêmes conditions que leur premier disque. L'énergie est là, pas de soucis à se faire là-dessus, mais il manque peut-être cette fougue et cette spontanéité qu'un travail studio méthodique en multi-pistes, comme c'est le cas ici, étouffent dans l'oeuf. Bientôt, avec l'intégration d'un claviériste en la personne de Franco Di Sabbatino, Il Rovescio della Medaglia va nous montrer le côté pile de sa médaille, les rendant pour ainsi dire méconnaissables à nos yeux mais surtout ô combien agréables et précieux pour nos amis progueux.

note       Publiée le jeudi 12 mai 2005

partagez 'Io come io' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Io come io"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Io come io".

ajoutez une note sur : "Io come io"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Io come io".

ajoutez un commentaire sur : "Io come io"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Io come io".

Georgios › samedi 20 mai 2006 - 15:22  message privé !
Il est regrettable que ce groupe se soit séparé aussi vite!!! Les deux premiers opus sont les meilleurs! Les riffs et surtout le son de E.Vita sont hargneux, avec une attaque des cordes à vous faire dresser les cheveux sur la tête!!! Le son de basse fait fortement penser à celui de S.Harris dans les premiers Maiden! Bref, indispensable à l'achat pour tous les fans de Hard/Rock/Prog.!!!
Note donnée au disque :