Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAutumn › Chandelier

Autumn › Chandelier

cd | 14 titres

  • 1 Beginnings
  • 2 The maiden's child
  • 3 The fall
  • 4 Soulsong
  • 5 At summer's end
  • 6 From under the waves
  • 7 Damge
  • 8 Just before the storm
  • 9 Shadowgirl II
  • 10 Away
  • 11 White light
  • 12 my last confession
  • 13 A vow worth keeping
  • 14 Chandelier

enregistrement

Zone Zero Studio, Chicago, Illinois, USA. Produit par William Faith.

line up

Julie Plante (chant, piano), Neil McKay (guitare), Jeff Leyda (basse)

remarques

https://autumn-us.bandcamp.com/

chronique

Le temps n’est rien, il a beau tout emporter, il n’a pas prise…Nous avions quitté Autumn en 2000, nous les retrouvons dix-huit ans plus tard comme si de rien n’était (le temps d’élever une famille ai-je cru comprendre). Même configuration, mêmes musiciens. Dès les premières secondes, c’est parti avec ce son de guitare si particulier ni vraiment deathrock ni vraiment heavenly, un truc au croisement, et le chant de Julie Plante que j’affectionne tant. Niveau style, rien n’a réellement changé, le combo joue ce qu’il aime, alternant entre des flirts deathrock (‘The maiden’s child’, le grandiose ‘The Fall’ et sa putain de mélodie, 'A vow worth keeping') et des compositions plus éthérées mais qui n’en dégagent pas moins des émotions bien humaines et authentiques (‘Soulsong’ avec son piano en gouttes de rosée, ‘From under the waves’, ‘Before the storm’). Autumn a toujours eu pour coutume de démarrer ses disques sur les chapeaux de roue, avec quelques marques d’essoufflement vers la fin; ‘Chandelier’ n’évite pas complètement l’écueil vu sa durée mais comme à chaque fois, trop d’éléments de qualité viennent sauver la barque au moment où l’on croyait pouvoir bâiller (le jeu de basse mis en valeur par le mixage sur un ‘White light’ un brin trop calme, une rythmique légèrement électro pour ‘My last confession’…et le chant puissant de Julie, jamais statique dans ses intonations). D’ailleurs le disque s’achève en beauté avec le bon ‘A vow worth keeping’ pour lequel les guitares reprennent leurs droits et un ‘Chandelier’ évoquant les belles heures de This Ascension et Faith and the Muse (tiens ? C’est justement William Faith à la production). Autrement dit, les feuilles mortes n’ont pas fini d’égrener leurs valses étranges dans notre spleen d’après-été…4,5/6

note       Publiée le dimanche 7 octobre 2018

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Chandelier' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Chandelier"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Chandelier".

ajoutez une note sur : "Chandelier"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Chandelier".

ajoutez un commentaire sur : "Chandelier"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Chandelier".