Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesLThe Last Dusk › Memento Mori

The Last Dusk › Memento Mori

cd • 8 titres

  • 1The Fool
  • 2Evocation (2016)
  • 3The Outsider (2016)
  • 4Oblivion
  • 5The Devil´s Flower
  • 6The Broken Altar
  • 7Memento Mori
  • 8There´s A Thing In The Garden...

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

novembre 2015-avril 2016

line up

Cariax Haddo (chant, basse, guitare), Stéphanie Sabat (batterie, voix), Andrés Trespe (clavier)

Musiciens additionnels : Ariel Maniki (guitare, basse, clavier, production), Melissa MT (guitare additionnelle), Mark Musoli (choeurs additonnels), Fondas Sumerson (voix additionnelles)

remarques

chronique

J’apprends selon Wikipedia que le Costa Rica est depuis 2009 classé en tête du ‘Happy Planet Index’, classement dont je vous laisse parcourir les subtilités sur le net mais qui repose sur trois aspects: l’espérance de vie, l’empreinte écologique et le bien-être des populations. Super, je ne suis pas là pour en parler mais pour vous présenter une formation dont j’attendais l’album depuis longtemps: The Last Dusk, fondé par le bassiste de Draconian Incubus et à laquelle participe en invité Ariel Maniki, tout ça pour vous dire qu’on reste en famille d’une certaine manière. A titre personnel, je me réjouis de cette collaboration entre musiciens, la scène est déjà assez réduite sans que des conflits de gens ne la divisent plus. Passons. The Last Dusk propose un gothic rock assez traditionnel mais pas dénué d’atouts, à commencer par le timbre profond de son chanteur que j’apprécie beaucoup. Ses ambiances ensuite, assez calmes, nocturnes, un peu fraîches (la batterie de ‘Oblivion’ me rappelle même les Cure de l’époque ‘Seventeen second’); on décèle un goût pour des climats occultes à coups d’orgues pesants, cloches, beats processionnels, bruits d’orage… Cliché, me direz-vous ? C’est aussi pour ça qu’on aime ce style et The Last Dusk prend la peine de faire les choses bien. En dehors de ‘Oblivion’, ‘Memento Mori’, le combo affectionne donc plutôt les atmosphères pesantes avec un jeu de batterie dépouillé. Cette lenteur rythmique dévoile tout son potentiel sur la reprise du ‘Borken Altar’ des Brésiliens de Das Projekt en mettant en valeur la splendide ligne de guitare du morceau. Celles plus grinçantes de ‘There’s a thing in the garden’ frappent juste elles-aussi, bien soutenues par un clavier inquiétant. Voilà un groupe qui tente de redonner au gothic rock le sens littéraire du mot ‘gothique’ qui, à force d’éviter les clichés justement, tendait à se diluer. Tout n’est pas parfait dans cet album, la batterie manque de pêche et le jeu sonne parfois hésitant, quelques points de mixage pourraient être discutés (trop de pistes enregistrées séparément dans le processus peut-être ?), mais voilà qui, paradoxalement sans doute, met en lumière la passion animant les musiciens et renforcent l’aspect émotionnel de ‘Memento Mori’. Surtout qu’ils ne sont pas manchots en écriture de mélodies fortes (un aspect trop négligé chez certaines formations gothic rock contemporaines). Huit chansons de solide facture donc qui justifiaient l’attente et laissent souhaiter un bel avenir à ce projet. Un bon gros 4 au ‘Twilight Happy Goth Index’…

note       Publiée le jeudi 5 janvier 2017

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Memento Mori".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Memento Mori".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Memento Mori".