Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFrom The Fire › Through the oceans of time

From The Fire › Through the oceans of time

cd | 14 titres

  • 1 Fields of rape
  • 2 Oceans of time
  • 3 Corrosion
  • 4 Life's uncertainty
  • 5 Grain of sand
  • 6 Re-creation
  • 7 Il regno del vento
  • 8 To the moon
  • 9 Catch
  • 10 Killing hate
  • 11 Shadow of the past
  • 12 River in flood
  • 13 Prisoner
  • 14 Twilight (when darkness falls)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

O.F.F.Studios, Turin, Italie, 2014

line up

Michele Piccolo (chant, guitare électrique, guitare sèche), Fabrizio Busso (guitare sèche, guitare semi-acoustique, choeurs)

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
semi-acoustique goth rock

Démarche originale, inattendue et audacieuse que celle de Michele Piccolo, chanteur et guitariste au sein de diverses formations culte de la scène goth italienne (Ordeal by fire, Burning Gates): revisiter une série de ses compositions de manière semi-acoustique en compagnie de Fabrizio Busso, guitariste folk de ses connaissances. 'Through the oceans of time' repose donc uniquement sur le chant et un subtile échafaudage d’électricité et de guitare sèche. Pas évident de s’envoyer quatorze chansons sans la moindre percussion d’une traite quand on est un vilain goth comme moi mais force est d’admettre que les deux Italiens parviennent à en faire quelque chose d’intéressant et de séduisant. Le plus étonnant est que l’on parvient à se détacher des origines pour écouter ces relectures presque comme de nouvelles pièces. Le projet permet aussi de découvrir deux titres d’un combo plus ancien baptisé Sister Zaus dont je n’avais jamais entendu parler, ainsi qu’un morceau écrit spécialement pour cette compilation atypique (‘Oceans of time’). La conviction du chant est un élément essentiel ainsi que les agencements des guitare, notamment quelques lancées électriques (‘Re-creations’, ‘Fields of rape’,…) bien senties pour provoquer des pics d’intensité au sien d’arrangements globalement dépouillés mais jamais secs. Les disques acoustiques ne sont pas des raretés mais ‘Through the oceans of time’ se distingue de par le background gothique de son géniteur dont il ne se détache jamais vraiment. Pour être plus clair, on devine aisément que ces titres n’ont pas été écrits par un artiste folk, qu’ils portent une certaine obscurité en leurs lignes et cela fait leur force, leur spécificité. Pas le genre d’album qu’on écoute n’importe quand mais un exercice plutôt brillamment mené, il faut bien l’admettre, malgré une durée légèrement excessive à mon goût (dix chansons auraient suffi).

note       Publiée le mardi 22 décembre 2015

partagez 'Through the oceans of time' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Through the oceans of time"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Through the oceans of time".

ajoutez une note sur : "Through the oceans of time"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Through the oceans of time".

ajoutez un commentaire sur : "Through the oceans of time"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Through the oceans of time".