Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHell Darkness › Rockin' Underground

Hell Darkness › Rockin' Underground

cd | 7 titres

  • 1 BloodDrinker
  • 2 Elite Forces Of Metal
  • 3 Brilliant Sin
  • 4 As You Hate It
  • 5 Old Riffs Metal
  • 6 Iron Thrash Metal
  • 7 Against

line up

Tom Davidov (basse, batterie), Larenuf (guitare, voix)

chronique

Il est des jours où Cupidon s’en fout. Ce jour, c’est aujourd'hui : je vais vous expliquer pourquoi. Assoiffé de crust et de metal international, le Rasti s’en va pêcher au loin, de l’autre côté de la Mare di Terranée pour voir si Discharge et Motörhead ont fait des petits en Terre Sainte. Et là, ben voui, il a trouvé un de leurs rejetons qui s’appelle Hell Darkness. Le groupe est lui-même une tumeur du groupe Tangorodrim, créé par son leader Heller qui s’est joint au batteur Darkness - vous avez trouvé l’origine du nom du groupe, bravo ! Mais las, Rasti est attristé après écoute du petit. Pourquoi ? je vais vous le dire : on est parfois lassé que Darkthrone s’autopompe de la manière la plus pompeuse possible, mais bon, j’arrive à leur pardonner, et je peux pas m’empêcher de dodeliner de la tête quand j’écoute leurs morceaux - on est fan, ou on l’est pas ! Le problème arrive quand des groupes aussi obsédés par la tradition speed metal, crust ou heavy comme Darkthrone se font eux-mêmes cloner au loin dans cette attitude, et là j’ai atteint avec cet album le seuil de tolérance des meta-copies fidèles aux grands patrons/grands anciens. J’aime beaucoup l’approche de groupes comme Electric Wizard qui ne peuvent pas s’empêcher de balancer des variations d’eux-mêmes et de Black Sabbath, mais là, je sais pas, je n’y arrive pas avec Hell Darkness. Cupidon aujourd'hui se fout des riffs Nocturno C.™ ; des vocalises toutes fausses à la Fenriz© ; des réminiscences du Morbid Tales℗ dans les UGH ! un peu faiblards du chanteur s’il n’y a pas déjà, au sein du groupe et de son histoire même un fumier déjà bien faisandé de disques ayant fureté vers la modernité, puis vers la tradition. Darkthrone, ou Electric Wizard furent à leur manière des pionniers d’un type de son, d’une attitude, pour revenir par va-et-vient progressifs vers leurs papas. Là, Hell Darkness met la charrue avant les bœufs à mon sens, et finalement ne me fait guère ériger la queue au-dessus de deux soleils - dommage, leur attitude ne semble pas complètement à côté de la plaque, et ils auraient vraiment pu balancer quelque chose de bien roulé, fait de cuir, de clous et de 8.6 trop chaude, mais ça m'aurait vraiment plus botté si tout cela avait été pensé et mis en forme par eux-mêmes, depuis leur point de vue, depuis leur bled et leurs problèmes à eux, pas du point de vue de quelqu'un d’autre même s’il vit en Norvège, qu’il est postier, et qu’il donne des cours d'introduction au black metal dans un amphi vide sur une chaine youteub. Il y a donc des jours où ma libido ne peut pas, en effet, embrasser tout cela d’un clin d’œil...

note       Publiée le vendredi 24 octobre 2014

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

partagez 'Rockin' Underground' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Rockin' Underground"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Rockin' Underground".

ajoutez une note sur : "Rockin' Underground"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rockin' Underground".

ajoutez un commentaire sur : "Rockin' Underground"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rockin' Underground".

Twilight › jeudi 8 octobre 2015 - 12:07  message privé !  Twilight est en ligne !
avatar

Bah, au final, il est pas si mal. La chronique n'en demeure pas moins rigoureusement exacte mais je serais plus au 3 qu'au 2...Mais ce genre de truc black/punk, ça me parle ces jours.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › lundi 27 octobre 2014 - 00:23  message privé !

en allemand non plus d'ailleurs

(N°6) › lundi 27 octobre 2014 - 00:18  message privé !
avatar

C'est pas crédible en québécois le punk ou le métal. Le porno non plus d'ailleurs.

Klarinetthor › lundi 27 octobre 2014 - 00:13  message privé !

je ne peux réprimer un fou rire en ecoutant des titres à refrain comme milice anti-police calice; et je pense que meme vu de la rive ouest de l'atlantique, il y a une dimension comique non négligeable; oui, rien qu'à parcourir la tracklist (le ruban de pistes, pardon) en quelques secondes, on a la réponse.

The Gloth › dimanche 26 octobre 2014 - 22:35  message privé !

En parlant de Canada, et dans la même veine black/thrash/punk (mais en beaucoup mieux), il y a les Québecois de Saccage. Leur album "Death Crust Satanique" et le EP "Vorace" sont excellents, et chantés en Français, avec des titres comme "Ostie De Chiennes De l'Enfer (Sur l'cuir)" ou "Criss Toé Dans l'pit Pour Satan".