Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSanguinary Trance › Wine, Song and Sacrifice

Sanguinary Trance › Wine, Song and Sacrifice

k7 | 3 titres | 22:58 min

  • 1 Wine, Song and Sacrifice [13:06]
  • 2 Carvings [05:34]
  • 3 The Dionysos Whip [04:18]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Masterisé par Kark.

line up

Pas d'information sur le line up officiel, juste deux mentions de musiciens de session.

Musiciens additionnels : Lanz (guitare), S. Spulak (batterie)

remarques

Sorti en cassette et digital.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
trop court

Putain de sa mère ! Pardon. Pute borgne ! Merde, excusez-moi. Enfoiré ! 'culé ! Bmargh, rharjh, plfrazaah ! Je kiffe direct un album récent de black metal ! D'Autriche en plus ! Mon pays préféré qui sent bon les siècles anciens et les essais foirés d'Empires tenus par des bouts de ficelle. Le centre du monde. Le monde comme un pull over réversible, comme un bombers qui se retourne, comme une peau de bête qui se retrouve sens dessus-dessous, comme un corps qui devient monde et une tapisserie qui devient permanente autour de mes cheveux... extraordinaire petit EP sorti de nulle part encore une fois, susurré parmi les internets, atterri entre mes doigts grâce aux électrons, le câble, france télécom, sfr, Sanguinary Trance. Groupe autrichien, line up inconnu, voix gargouillée hurlée qui ne triche pas, nous joue un black metal très porté sur les paysages qui s'étendent quand ce soliste balance sa treizième minute de solo, des guitares qui s'étirent, qui tricotent, qui ne s'arrêtent pas, ce ne sont pas des couplets ce sont des flux de conscience... les corps hurlent et s'enchevêtrent sur la pochette partouze/charnier, Dionysos est à l'honneur (ce revival des bacchanales c'était bien en Autriche non ? Il en parle dans ce bouquin Parfrey, pas vrai ? Ces fêtes bien rouges, bien à poil ? Y a ptet un lien. Hermann Nitsch ? Enfin je vous laisse voir...) Comme il est dit dans un documentaire sur le doom à Sheffield, si les musiques dites "psychédéliques" sont répétitives, c'est juste parce que, lorsqu'on a trouvé la note qui fait plaisir, le mouvement qui transporte ou masse, eh bien on ne peut plus jouer autre chose. Pourquoi se faire chier alors qu'on prend son panard ? Là, j'ai comme l'impression que le(s) mec(s) (?) aux manettes de ce groupe prennent leur pied. Sûrement que leurs arpions sont encroutés de sang boudiné vu qu'on est dans le black metal, ça reste lugubre, ça reste aussi taquin, ça boit, ça éponge. Enfin, si on veut bien, car dans le titre ce que je retiens le plus c'est "Wine". Désolé ! Buvez de l'eau ! N'écoutez pas de Black Metal !

note       Publiée le samedi 11 mai 2019

partagez 'Wine, Song and Sacrifice' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Wine, Song and Sacrifice"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Wine, Song and Sacrifice".

ajoutez une note sur : "Wine, Song and Sacrifice"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Wine, Song and Sacrifice".

ajoutez un commentaire sur : "Wine, Song and Sacrifice"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Wine, Song and Sacrifice".

born to gulo › mardi 14 mai 2019 - 18:00  message privé !

Le keum cherche à le ressortir sur cd et/ou vinyl, si jamais un magnat de l'édition de musiques amplifiées affiliées hard, metal et hardmetal passe pas là... Allez négocier le beefsteak sur bandcamp ou fb, vous serez bien gentils avec Rastignac et moi.

Note donnée au disque :       
Rastignac › samedi 11 mai 2019 - 20:06  message privé !
avatar

Oui, je suppute un viennois, d'après le nom de gars qui récolte les thunes sur bandcamp (après, il fait peut-être que récolter les thunes... dans le doute je m'abstiens vu que rien n'est dit explicitement sur les sites officiels). ps : après vérification c'est le guitariste de session qui joue dans Amestigon etc.

Note donnée au disque :       
born to gulo › samedi 11 mai 2019 - 19:41  message privé !

Apparemment le line-up consisterait en une tête pensante (anonyme) et des musiciens de session dont un (le batteur je crois) joue chez Amestigon et Der Blutharsch : comme quoi, le psychédélisme, d'autres s'y sont pas trompés non plus.

Note donnée au disque :       
born to gulo › samedi 11 mai 2019 - 16:08  message privé !

Wow ! ça dégaine plus vite que Lucky Luke en Auvergne !

Note donnée au disque :