Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMOlivier Mellano › La chair des anges

Olivier Mellano › La chair des anges

cd • 7 titres • 71:00 min

  • 1Perpetuus Animarum Motus I
  • 2Rivière — String Quartet n° 1
  • 3La Chair des Anges
  • 4As the Fire's Tongues of Earthly Pleasures Licks (the Holy's Wings)
  • 5Chant d'Electrons
  • 6Eterre
  • 7Perpetuus Animarum Motus II

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Olivier Mellano (composition, guitare), Quatuor Debussy, Valérie Gabail (soprano), Bertrand Cuillier (clavecin), Olivier Vernet (orgue)

chronique

Styles
musique classique
baroque
contemporain
musique électronique
Styles personnels
génie mellanonyme

Oliver Mellano n’est pas que le guitariste intérimaire et émérite de la formation hip-hop Psykick Lyrikah, qui, tout en restant underground, a amené un peu de reconnaissance pour son travail — loin de là ! Il est, avant toute effusion lyrique en ciné-concert, ou — partageant la scène avec Zone Libre — avant tout matraquage de six-cordes à l’archet ou à l’antivol moto, avant toute envolée à croupetons les mirettes rivées sur les rangées de pédales qui longent ses godasses, et avant toute excursion avec Mobiil sur l’electro-rock à textes intrigants, il est… violoniste. On raconte que, contacté à l’initiative d’Arm de Psykick L. pour poser son violon sur quelques morceaux du classique "Des lumières sous pluie", notre Olivier, lassé de ce vieil et austère instrument, s’était encanaillé à ne plus avoir d’yeux que pour la raclette cordelée ! Après ces nombreux écarts, forcément un peu nostalgique de cette Grande Musique qu’il avait laissé derrière lui, le voilà qui se met à composer (avec un grand C) une oeuvre de musique savante contemporaine. "La chair des anges", est à l’image du bonhomme de chemin du bonhomme, un foutoir finement pensé révélateur d’un sens aigu de la besogne. Foutoir car la diversité est au rendez-vous : constituent le disque pas moins d'une pièce a capella éthérée et arvopartienne ; un quartette pour violons aventureux et languissant ; 2 longues pièces pour clavecin — dont l'éponyme qu’il vous faut écouter dès la lecture de ces lignes —, s’appuyant sur les travaux de S. Reich et P. Glass pour éclore en une véritable orgie rythmique et mélodique qui n’en finit pas, pour notre plus grand plaisir ; une pièce pour 7 guitares, basse et voix : sublime ; une anecdotique piste électro-atmosphérique malgré tout bien sympathique ; et la boucle se boucle avec la seconde pièce vocale a capella. "Ma volonté est d'aborder par la composition l'univers "classique/contemporain" de façon décomplexée mais exigeante". Ce gars-là, loin de la tentative foireuse du rockeur réussi, mais prétentieux qui se targuerait de génie en toute matière musicale, et qui, espérant l’anoblissement définitif, tenterait une échappée destinée à l’échafaud sur les terrains difficiles de la musique savante, ne fait qu'affirmer ici son talent et son aisance universelle. Un de ces must-have inconnus qu’il ne faut pas laisser sombrer dans l’oubli !

note       Publiée le vendredi 25 juillet 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "La chair des anges".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "La chair des anges".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "La chair des anges".