Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDarkeater › Inej čёrnogo rassveta

Darkeater › Inej čёrnogo rassveta

cd • 8 titres • 49:47 min

  • 1Скоро гроза...02:32
  • 2Дождь мой свидетель05:52
  • 3Зов мёртвых звёзд06:28
  • 4Без воли к жизни10:48
  • 5Suicide Winds04:00 [Reprise de Veil]
  • 6Rhubarb [08:34] [Reprise d'Aphex Twin]
  • 7Чертоги опустошения08:26
  • 8Блики прошлого03:07

line up

Kolodum (voix, guitare, claviers), Elijah D. (guitare, programmation).

remarques

Le titre est translittéré ici pour des raisons techniques, mais la graphie est bien cyrillique sur le CD. Edition originale sous forme de fichiers numériques téléchargeables ou en streaming, autoproduit par le groupe, mis à disposition en janvier 2015. Edité ensuite sous forme CD numéroté en mars 2015.

chronique

Ne pas enregistrer. Ou non. Garder un œil ouvert quand même, sur le lac, la forêt, l'ennui, sur le froid, la solitude, le petit matin, l'envie de créer quelque chose pour soi. Les deux mecs derrière ce groupe ont gardé la chose pour eux. A part une vidéo youtube, rien de tangible, rien d'édité, et pourtant c'était tellement bon à écouter, seul, même accompagné - et je me suis pas fait prier. Nous avons ici de la musique qu'on dirait un fauteuil massant comme dans les aéroports, mais triste. Massant par l'utilisation de l'électronique pour des plages ambient dignes d'un Eno (ou d'un Richard D. James repris ici) mais qui serait né en Russie, mais qui serait né plein d'années plus tard. Triste parce que les chansons black metal burzumées, ok, mais bon, on a tous un papa, on a tous une maman, ou non, mais bon, là, ils ont un gros papa metal - et quelques tontons électros (Aphex Twin) ainsi qu'un cousin américain (la boule à zed, tendance uniforme noir) à qui ils laissent une carte postale (cf. Veil). Ils font bien plaisir en même temps aux amis de la famille, à savoir les millions de pauvres hères asociaux et assoiffés de lents trémolos (comme moi, et moi, et moi) et de gratouille style vagues de bruine sur le front juxtaposés à trois notes de synthé. ALors, allez, faut conclure, faut évaluer, faut noter : ce disque est Beau comme un jour sans pain. Triste comme un bouleau sans sniper. Et enfin sorti en CD, en Pologne, chez un label spécialisé black atmodépressivo. Alors, on l'achète ? Ben oui, et on va appuyer sur REPEAT - ce que youbut permet aussi, mais bon, maintenant je peux le faire sur un objet semblant réel ("it's just an illusion"), et ça, ça aide a garder son appétit pour objets ronds. Et tristes.

note       Publiée le mercredi 13 mai 2015

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Inej čёrnogo rassveta".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Inej čёrnogo rassveta".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Inej čёrnogo rassveta".

Rastignac › mercredi 13 mai 2015 - 13:37  message privé !
avatar

Et bien non ! Je dirais plutôt que la pochette est un copié / collé de tous ces groupes atmosphériques (brumes, forêt, logo baveux, nuit).

AlXX › mercredi 13 mai 2015 - 11:11  message privé !

En regardant distraitement la pochette, on pourrait penser à un nouvel opus de Darkthrone !