Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesTThe Triffids › Treeless Plain

The Triffids › Treeless Plain

  • 1983 • Hot HOT1003 • 1 LP 33 tours

lp • 12 titres • 38:21 min

  • A
  • 1Red Pony4:11
  • 2Branded2:44
  • 3My Baby Thinks She's a Train3:36
  • 4Rosevel2:59
  • 5I Am a Lonesome Hobo2:14 [Bob Dylan]
  • 6Place in the Sun2:22
  • B
  • 7Plaything3:10
  • 8Old Ghostrider3:09
  • 9Hanging Shed4:02
  • 10Hell of a Summer4:30
  • 11Madeline2:35
  • 12Nothing Can Take Your Place2:49

enregistrement

Août/septembre 1983, Emerald City Studios, Sydney

line up

Alsy MacDonald (batterie, vocaux, percussions), David McComb (chant, guitare, piano), Robert McComb (violon, guitare, scie musicale, claviers, vocaux), Martyn Casey (basse, vocaux), Jill Birt (orgue)

Musiciens additionnels : Ian Macourt (violoncelle), David Angell (viole)

remarques

chronique

Styles
new wave
pop
post punk
Styles personnels
jangle pop

Le premier Triffids est plutôt chouette. Il a parmi d'autres atours cette basse un peu fendarde balourde et féline qu'on aime bien avoir sur nos classiques post-punk, au groove tout succulent. Il a ces arrangements aux cordes qui lui donne un côté somptueusement baroque de Julian Cope non-mégalo, autrement dit pop rock pour monsieur ET madame, et qu'on retrouve d'ailleurs dans l'enchaînement de morceaux entraînants - qui font qu'on s'y croit des fois plutôt bien - et les balades de poète bisexuel transi - qui font qu'elle s'y croit des fois plutôt bien - dont Treeless Plain se fait constamment routard. Du Cope (j'insiste) avant l'heure, car période Nation Underground (1988) - c'est à dire la plus FM et la plus insupportable - mais qui sait pondre quelques tubes bien pâtissiers : ceux qui donnent envie de prendre sa femme sur une table de cupcakes. Ca m'emmerde plutôt de ce point de vue là, car avec les intonations virtuosement tartes dont se prend McComb là-dessus - ô prince des ténèbres Shakespearien dans un monde où la confiture de fraise remplacerait le sang - j'ai vraiment l'impression de m'enquiller un album de Papa Julian, et ça rend la tâche d'autant plus difficile. Du coup on va la faire courte : vous aimez le post-punk de dandys en chemises à pois ? Bien couillon et dansant ? C'est choppage.

note       Publiée le mardi 27 mai 2014

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Treeless Plain".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Treeless Plain".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Treeless Plain".