Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHeltah Skeltah › Nocturnal

Heltah Skeltah › Nocturnal

cd • 16 titres • 65:20 min

  • 1Intro (Here We Come)
  • 2Letha Brainz Blo
  • 3Undastand
  • 4Who Dat?
  • 5Sean Price
  • 6Clan's; Posse's; Crew's & Clik's
  • 7Therapy
  • 8Place To Be
  • 9Soldiers Gone Psyco
  • 10The Square (Triple R)
  • 11Da Wiggy
  • 12Gettin Ass Gettin Ass
  • 13Leflaur Leflah Eshkoshka
  • 14Prowl
  • 15Grate Unknown
  • 16Operation Lockdown

enregistrement

Août 1995 - avril 1996

line up

Sean Price, a.k.a. Ruck (MC), Rock (MC), Da Beatminerz (production)

Musiciens additionnels : Originoo Gunn Clappaz (MC's), Lord Jamar, Shaleek, Shawn J. Period, Supreme, E-Swift (production)

remarques

chronique

Styles
hip-hop
Styles personnels
spooklyn

Il sera ardu de convaincre le quidam en quoi un album dont les premières paroles sont "qu'est-ce que ta bitte fout dans le lait ?" peut être essentiel, mais je vais m'y employer... En commençant par un lieu commun : le Wu-Tang Clan a vampirisé la côte Est, entre 1993 et 1996. Tout autre collectif hip-hop new-yorkais était voué à rester dans l'ombre des guerriers de la 36ème Chambre. Hors il y eut une activité dans l'ombre, pour le moins vivace... Prenons Brooklyn : Black Moon dont j'ai déjà parlé, qui a ouvert les hostilités qui servira de bible pour le Boot Camp. Des MC's fascinés par l'ombre, les forces de la nuit, qui se confondent aux errances urbaines et aux activités illicites habituelles du gangsta rappeur dans leur esprit, un peu l'équivalent new-yorkais de l'univers nécro-herbeux exploité par Cypress de l'autre côté du continent, au même moment. Que ce soit Enta Da Stage, l'album instigateur, Dah Shinin' de Smiff-N-Wessun (devenus Cocoa Brovaz) ou le premier des Originoo Gunn Clappaz (un peu plus insaisissable que les trois autres à mon goût), chaque groupe du collectif a démarré avec sa petite tuerie, chacune liée à l'autre par une même esthétique : les instrus ténébreuses signées Beatminerz. Un style de production trouble, finement incrusté de cristal synthétique, qui oblige l'auditeur à se poser, à monter le son, pour être happé dans les fils arachnéens de ses samples. Heltah Skeltah, le duo précédemment "introduit" dans Dah Shinin', est peut-être le plus "dark" du quatuor Boot Camp, même si cette pochette grotesque ne rend pas justice à la profondeur du style, de ces storytellings urbains glauques entre le blunt et le couteau à la lisière de l'horrorcore. Sean Price et Jamal Bush (respectivement Ruck et Rock) évoquent leur vie de zonards insomniaques, de menus larcins et de fantasmes sociopathes, sur ces tapis d'instrus mellow-glaçantes, marriant filets de harpe, cliquetis et nappes de synthés cotonneuses. Hormis la tentative de percée r'n'b avec Vinia Mojica, chanteuse du milieu native tongue, sur "Therapy", et en dehors de quelques concessions un peu plates aux délires orientés serrage de meuf du gangsta, Nocturnal est une petite merveille d'ambiance dans le genre "Brooklyn by night". Difficile de dire ce qui m'obsède avec ce disque... c'est une question de jeux d'ombres, de visions balançées, au delà des punchlines torturées et complexes de Rock-Ruck, de leurs flows hors-normes. Ce sont bien les instrus encore, les décors dressés par les Beatminerz, qui fascinent, à partir de "Soldiers Gone Psyco", quand l'album bascule définitivement du côté obscur. Solstice et équinoxe se confondent et le grand voile noir nous happe, instantanément. Je me suis avachi tant de fois dans le confort de ses tableaux hip-hop douillettement cauchemardesques, comme dans les vapeurs d'un Temples Of Boom, allongé sur le canap' et légèrement comateux, que j'ai fini par ne plus chercher les réponses... La ville devient forêt. La Lune devient liquide. Deux renois, portant des masques de Michael Myers sur lesquels retombent leurs dreads lourds comme des branches mortes, ont préparé le panier de victuailles épicées avec malice... Il ne reste plus qu'à entamer le pique-nique final.

note       Publiée le dimanche 18 novembre 2012

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Nocturnal".

notes

Note moyenne        7 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Nocturnal".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Nocturnal".

Shelleyan › lundi 17 août 2020 - 13:57 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

merci ^^

Raven › lundi 17 août 2020 - 13:31 Envoyez un message privé àRaven
avatar

Rock ! Il a le gosier bien posé, oui.

Shelleyan › dimanche 16 août 2020 - 23:19 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

C'est lequel des deux qui joue le grand chef sioux allumé et maléfique dans le clip ? Il a un putain de timbre.

Klarinetthor › mercredi 19 avril 2017 - 01:51 Envoyez un message privé àKlarinetthor

le suivant ne fait pas le poids par contre, malgré des bons titres, ca s'étire...

zenithzahir › mercredi 28 décembre 2016 - 23:18 Envoyez un message privé àzenithzahir

A voir en concert aussi, quand ils passent. J'avais vu le doublé Heltah Skeltah / Smif n Wessun au Nouveau Casino y a deux ans, excellent show, souple et enfumé, du hip hop de ptite salle halluciné, skillful et intime. Sean Price me faisait peur.

Note donnée au disque :