Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNSharam Nazeri › Heyrani

Sharam Nazeri › Heyrani

cd | 6 titres

  • 1 Heyrani
  • 2 Yavaran
  • 3 Tanbur Solo
  • 4 Ser Magu
  • 5 Ahang
  • 6 Avaz-e-Nava

enregistrement

1998

line up

Kaykhosro Pournazeri (Tanboor & Bam-e- Tanboor), Thmoures Pournazeri (Tanboor & Daf), Abdolreza Rahnama, Sohrab Pournazeri, Hassan Abdali, Ghassem Talebi, Iraj Maroufie, Kamran Hosseini Tanboor), Ardeshier Fahmiemi, Siavash Nazeri, Hafez Nazeri (Daf), Sharam Nazeri (chant)

chronique

Styles
world music
Styles personnels
grooviran

Après avoir été le premier à monter un groupe de sêtariste, à l'époque un instrument oublié – trop discret, Sharam Nazeri remet le couvert avec un groupe de tambûr ! Le tambûr est l'instrument antique suprême, l'un des premiers instruments de l'univers connu, dont on retrouve des traces jusqu'à 7000 ans avant le juif crucifié. Il est tellement vieux qu'on en retrouve des traces partout sur le continent Oriental, de la Grèce à la Chine en passant par le Pakistan, et qui trouverait son origine dans la Perse antique. C'est de ce tambûr là dont on parle. Celui des bardes des montagnes, des mystiques hallucinés, des assoiffés. Il s'agit du seul instrument que les Iraniens acceptent en provenance du Kurdistan historique, parce qu'on a beau être révolutionnaire, faut pas déconner non plus. Nazeri, toujours au top, s'est donné pour mission de faire groover le tambûr, et ce, uniquement accompagné de daf. Oui, mais des daf, y'en a trois (ok, trois et demi). Je sais pas si vous connaissez le son que ça peut produire, un daf : c'est une sorte de tambourin mais qui fait... plus d'un mètre de diamètre. Le son de ce truc claque et assourdit dans le même temps, avec ses petites protubérances métalliques qui frottent ; mettez-en trois, à jouer en même temps : ça devient tribal. Maintenant additionnez huit joueurs de tambûr, de préférence simultanément, jouant la même chose (même si y'a parfois un soliste qui sort du lot ; attention à la pochette, c'est pas lui le soliste, c'est Nazeri, et en plus il tient un sêtar, rien à voir donc) ; l'effet de quelque chose de massif, ça vous va ? Le chant de Nazeri est toujours aussi profond, et quand ça part dans les chœurs, ça vous assèche la gorge (plus désertique que jamais, le Sharam) tellement vous avez envie d'un bon thé à la menthe. Je tiens cet album pour l'un des plus accessible de la musique savante iranienne, on y retrouve les ingrédients des Dastgah traditionnels, mais aussi un groove nouveau, dansant, du groove qui ne fait pas que vous faire dodeliner de la tête (essayez de dodeliner sur du Alizadeh, on va rigoler), mais qui vous colle littéralement debout, à frapper dans vos mains et à chantonner des paroles qui vous sont incompréhensibles. Nazeri, c'est sa marque de fabrique, et c'était déjà le cas avec Zolfonoun et Ghassemi : une approche définitivement plus « fun » que les envolées spirituelles d'un Shajarian ou d'un Bastami, plus festive que l'acharnement religieux. Ces temps-ci, ça fait du bien. Ce sera donc encore un six, sans surprise.

note       Publiée le vendredi 28 septembre 2012

Dans le même esprit, saïmone vous recommande...

partagez 'Heyrani' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Heyrani"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Heyrani".

ajoutez une note sur : "Heyrani"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Heyrani".

ajoutez un commentaire sur : "Heyrani"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Heyrani".

Hallu › vendredi 26 janvier 2018 - 17:20  message privé !

Attention, y a un "h" supplémentaire à "Shahram".

Darkanar › lundi 21 janvier 2013 - 00:54  message privé !

Je ne peux que souscrire aux précédents commentaires ; ne connaissant rien à la musique "orientale", ce site m'aura permis de découvrir de sublimes pépites, de Monâjât Yultchieva au Moshtaq Ensemble en passant par Nazeri. J'en redemande !

moustache › lundi 1 octobre 2012 - 22:20  message privé !

Pareil que boum ! On est avec toi gars !!!

boumbastik › lundi 1 octobre 2012 - 21:59  message privé !

tiens bon, mec !

saïmone › dimanche 30 septembre 2012 - 20:59  message privé !
avatar

Merci pour vos commentaires encourageant, ça donne envie de continuer :)

Note donnée au disque :