Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSaktmóðigur › Byggir heimsveldi úr sníkjum

Saktmóðigur › Byggir heimsveldi úr sníkjum

lp • 5 titres

  • 1Emírinn (face A)
  • 210/12 (face A)
  • 3Lítill, feitur, spikaður (face A)
  • 4Manson (face B)
  • 5Brjóstmikil beib (face B)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Karl Ottar Pétursson (chant), Ragnar Rikharðsson (guitare), Davið Olafsson (guitare), Stefán Jónsson (basse), Daniel V. Eliasson (batterie)

remarques

chronique

Alors que Saktmóðigur vient de sortir son nouveau cd (dont j'aurai l'occasion de vous parler prochainement), les labels amis ou les spécialistes de l'underground islandais semblent n'être jamais en panne d'éloges à leur propos...'Le meilleur groupe d'Islande' par-ci, 'le meilleur groupe d'Islande' par-là...Ben voyons...Ben ouais ! C'est comme ça, meilleur est peut-être exagéré mais ces types sont effectivement doués, très doués, et ça ne date visiblement pas d'hier comme en témoigne ce maxi à l'horrible pochette produit en 1996, soit après plus de quatre ans de carrière. Leur secret réside dans un équilibre presque parfait entre punk, hardcore, et cette tension noire typique de Killing Joke ou Amebix. Prenons 'Emírínn', mon titre favori, cette rythmique tribale et plombée sur laquelle se greffent des guitares nerveuses, limite deathrock durant le couplet, avant de glisser vers un refrain hanté où la tension paraît se relâcher pour reprendre ensuite de plus belle. Une merveille. Seul bémol, le chant pourrait être mieux mis en valeur tant au niveau mixage que de la production et cette faiblesse s'avérera récurrente sur les compositions de ce maxi. Dommage car le mec s'en sort bien, évitant le growl stérile malgré un timbre plutôt rauque. Même ingrédients sur '10/12' en plus rapide, avec des riffs acérés dans la plus pure tradition Amebix. Seule la dernière chanson marque une régression; son schéma 'valse-accélération-tabassage punk dans les règles-retour à la valse' n'est pas inintéressant même si prévisible mais la qualité sonore se révèle médiocre. Heureusement, la deuxième face remet les pendules à l'heure avec 'Manson'; là encore, le groupe gère à merveille sa rythmique guerrière, ses accélérations et le chant qui se pose d'abord en récitation dans l'arrière-plan avant d'éclater sans retenue. Pareil pour l'ultime pièce, cette balance entre punk lourd et tendu mêlée d'une légère note hardcore fait mouche. Si l'on fait abstraction de la qualité moyenne des enregistrements vocaux (ok, ça fait roots, mais bon...), nous tenons-là une excellent galette, belle preuve de savoir-faire que je recommande tant aux punks, fans de hardcore qu'aux goths old school ouverts d'esprit.

note       Publiée le mercredi 10 août 2011

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Byggir heimsveldi úr sníkjum".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Byggir heimsveldi úr sníkjum".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Byggir heimsveldi úr sníkjum".

Shelleyan aka Twilight › mercredi 17 août 2011 - 16:38  message privé !
avatar

Elle est mieux maîtrisée aujourd'hui et surtout mieux enregistrée sur le dernier cd

ericbaisons › mercredi 17 août 2011 - 14:46  message privé !

http://www.youtube.com/watch?v=Kw8PulFYnsY Ca a l'air sympa ; mais la voix est tout le temps à l'arrache comme ça?