Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAThe Awakening › Darker than silence

The Awakening › Darker than silence

cd | 15 titres

  • 1 Death say yes
  • 2 One more crucifixion
  • 3 The needle and the gun
  • 4 Frozen icon
  • 5 Gospel song
  • 6 The man who wasn't there
  • 7 Angelyn
  • 8 Armaggedon style
  • 9 Deprivation (part I)
  • 10 Self
  • 11 The chosen
  • 12 Animal
  • 13 Page 3
  • 14 Faith falling
  • 15 Traffic

enregistrement

Intervention Studios, Afrique du Sud. Produit par Ashton Nyte

line up

Ashton Nyte (chant, guitare, basse, claviers, programmation, batterie)

chronique

A entendre les percussions lentes et inquiétantes, les guitares lourdes de 'Death say yes', l'auditeur moyen réalise tout de suite que c'est bel et bien l'obscurité qui règne en maîtresse sur ce nouvel opus. Le ton s'est durci, exit les tentations à la Diary of dreams, ce sont plutôt des influences métal qui alourdissent les cordes. The Awakening renoue avec des sonorités évoquant Dreadful Shadows, Love like Blood, Type O Negative...Du coup, 'Darker than silence' est un disque moins immédiat, plutôt soigné dans ses climats, oppressant dans son feeling (malgré quelques belles plages de clavier comme sur 'Angelyn', un début ballade pour le bon 'The man who wasn't there' ou le piano glacial du funèbre 'Deprivation') où l'accent est porté sur des riffs puissants ('One more crucifixion', 'Armaggedon style', 'Animal'...). Ashton Nyte insiste également sur les tons les plus rauques de sa voix, marchant sur les traces de Peter Steel pour le mélange caverneux/sensuel, peut-être un peu trop...En fait, c'est le défaut de cet album, il est construit de manière très pro, celà s'entend, et au niveau des atmosphères, il est efficace. Alors, où est le problème ? Selon moi, il manque d'émotion. C'est glauque, torturé mais malgré quelques belles réussites ('Death say yes', le beau 'Self'...), il reste froid et plat au niveau des mélodies (les lignes de chansons comme 'One more crucifixion' ou 'The needle and the gun' ont déjà été entendues des centaines de fois). Si la sauce prend bien au début, les soupirs gutturaux, les riffs balancés, les alternances de calme et de furie finissent par lasser car l'album est long (15 titres), d'autant qu'aucun élément ne ressort du lot pour capter l'attention (à l'exception de l'excellent 'Faith falling'). Peut-être les amateurs de bon gothic metal s'y retrouveront-ils davantage mais pour ma part, voilà le disque le moins inspiré écrit par Ashton Nyte.

note       Publiée le lundi 15 mai 2006

partagez 'Darker than silence' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Darker than silence"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Darker than silence".

ajoutez une note sur : "Darker than silence"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Darker than silence".

ajoutez un commentaire sur : "Darker than silence"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Darker than silence".