Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHuman Drama › The world inside

Human Drama › The world inside

cd • 15 titres

  • 1The world inside I: a) Nothing ever changes b) The enemy c) Here I will stay
  • 2The world inside II
  • 3My skin
  • 4Tears
  • 5Look into a stranger's eye
  • 6The tangled web
  • 7Waters life
  • 8Fascination and fear
  • 9A million years
  • 10Color me red
  • 11Father song
  • 12The sound of the rain
  • 13Voices
  • 14Fading away
  • 15Times Square

line up

Johnny Indovina (chant, guitare), Rita d'Albert (guitare, flûte, chant), Charles Bouis (batterie, percussions), Carlo Bartolini (guitare), Jim Wirt (piano), Lisa Marie (violon), Lyn Bertes (violon), Steve Fuxan (basse), Greg Adamson (violoncelle), Mark Balderas (clavier), Patrick Mata (chant invité), Charles Waltz (choeurs)

remarques

chronique

Après un premier album en demi-teinte, Johnny Indovina retourne en studio bien décidé à ne plus faire de concession. Le titre est parlant, 'The world inside', comme si 'Feel' avait échoué à traduire les sentiments profonds de son géniteur. Premier point de cette nouvelle orientation: beaucoup plus d'instruments acoustiques, avec apport de violon, flûte, guitare sèche...Deuxième élément: une production nettement plus en adéquation avec l'écriture; Indovina (qui s'en est chargé) peut enfin se comporter en songwriter et chanter de manière plus intime, émotionnelle. 'The world inside' sonne donc comme un disque personnel dévoilant pleinement l'identité de ce que peut être Human Drama; il a du coup perdu tout aspect rock (exception faite de la présence de la batterie) pour incorporer des structures purement folk, légèrement néoclassiques par moments. Délicat et sincère, le résultat est convainquant, la passion qui surgit parfois (le splendide 'The world inside II') n'a plus rien de théâtral ou d'affecté, se montrant pudique et pour le coup plus prenante. Indovina se fait plaisir et cela se sent; il nous propose une reprise du 'Times square' de Marianne Faithfull et s'offre les choeurs de son pote Patrick Mata (Kommunity FK) sur 'Fascination and fear'. N'étant pas foncièrement adepte du style, je ne trouve pas 'The world inside', malgré toutes ses qualités, exempt de tout reproche, à commencer par sa durée un brin excessive. Des chansons calmes telles que 'This tangled web' (qui fera pourtant l'objet d'une vidéo) me barbent un peu mais il s'agit plutôt d'affinités personnelles, la qualité d'écriture n'étant nullement questionnée. Les moments forts ? Ils ne manquent pas, à commencer par le génial 'The world inside II', légèrement celtique dans ses accords, 'Waters life' mélancolique avec sa touche passionnée en fin de titre, 'Fascination and fear' un brin plus inquiet dans le feeling ou simplement le titre éponyme qui s'écoute tout seul tant il est beau et fluide. Les orchestrations sont impeccables, la production itou et l'on notera le remarquable travail des percussions. Rien d'étonnant à ce que 'The world inside' soit un succès créant autour de Human Drama un véritable début de fan attitude, à tel point que Triple X produira une compilation de six vidéos pour l'accompagner. La carrière du groupe venait d'être lancée...4,5/6

note       Publiée le mardi 16 février 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The world inside".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The world inside".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The world inside".