Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEndless › Beyond the abyss

Endless › Beyond the abyss

cd • 9 titres

  • 1Calamity
  • 2Church in chains
  • 3Plastic flowers
  • 4Brocken des Zerfalls
  • 5Wake again in heaven (sometimes)
  • 6Death kiss
  • 7Walking flance
  • 8Elaine
  • 9Love is the real drug

enregistrement

P&R Studio, Feriburg, Allemagne, avril/mai 1994. Produit par Alex Perin et Mozart (Umbra et Imago)

line up

Tom Küchler (chant), André Hager (basse), Jan Erdtel (clavier), Eric Hofmann (guiatre, chant, basse, programmation), Swen 'Horst' Drechsel (batterie, programmation)

remarques

chronique

L'Allemagne, si elle compte une scène post punk goth riche et particulière, n'a en revanche jamais été un terreau fertile en deathrock bien que des formations telles que Madre del Vizio ou Bloody Dead and Sexy se présentent comme les exception à la règle. Si le genre connaît un renouveau d'intérêt, il n'en était rien au cours des années 90 durant lesquelles Das Ich, The Eternal Afflict et autres proposaient une nouvelle vision de la musique gothique; c'est ainsi que quelques groupes qui s'étaient lancés dans l'aventure passèrent totalement inaperçus, qu'il s'agisse de Corbak, Muder at the Registery (heureusement réédités) ou Endless. Ces derniers ont sorti ce disque sur le défunt label Spirit Production avant de disparaître comme ils étaient venus (à ma connaissance du moins). 'Beyond the abyss' doit beaucoup à Christian Death, tant dans le jeu de guitare que les vocaux du chanteur qui s'inscrivent clairement dans la lignée de la voix de Rozz Williams; il n'en demeure pas moins un album nuancé et bien construit car les musiciens développent leur touche personnelle, notamment le clavier (excellent sur 'Church in chains'). Ces derniers n'hésitent pas à se risquer à des compositions plus tranquilles, ainsi 'Plastic flowers' où la touche écorchée existe surtout au travers de la voix, ou 'Elaine' , titre plutôt acoustique, plus posé et moins forcé au niveau vocal. Je soupçonne d'ailleurs Endless de flirt avec un gothic rock plus traditionnel, comme sur 'Wake up in heaven (sometimes)' qui se rapprocherait plutôt de Fields of the Nephilim que de Christian Death. Ces éléments restent néanmoins des exceptions dans un disque principalement deathrock et ne brisent pas la cohérence, bien au contraire, puisque ils diversifient des climats efficaces mais connus. Il n'empêche, j'ai une sympathie personnelle pour ce disque et même si l'on pourrait reprocher parfois au chanteur d'en rajouter un peu sur le timbre torturé, les lignes sont bien écrites, les atmosphères travaillées, variées et sombres. Bref, le genre de disque qui aurait mérité un peu plus de publicité, encore un. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 29 avril 2009

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Beyond the abyss" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Beyond the abyss".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Connectez-vous ajouter une note sur "Beyond the abyss".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Beyond the abyss".