Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAsche › Distorted Disco

Asche › Distorted Disco

  • 2000 • Ant-zen act 105 • 1 CD digipack

cd • 11 titres • 70 min • distorted disco

  • 1The Sound Ov The Shell 5:21
  • 2Kiss The Whip 4:45
  • 3Riding On The Atomic I.C.E. 7:43
  • 4Another Kind Ov Being 6:57
  • 5T.V.-Wasted 4:23
  • 6Zapped 6:00
  • 7Doom 5:11
  • 8Inside The Sarkophargus 7:38
  • 9Peter, Jesus & Me 6:02
  • 10Your Bomb 4:44
  • 11Testing Show (For A Green Fuzz) 13:43

line up

Andreas Schramm

remarques

un bien bel objet : digipack noir gaufré en simili-cuir aux lettres argentées incrustées.

chronique

Hello ? Hello ? Anybody there ? Après un premier titre purement ambient, une voix bien seule, au bout d’un téléphone, nous pose cette question avant que la machine brutale ne se mette en marche. Ca râpe, ça crisse, ça martèle lentement, et puis le monstrueux ‘Riding on the atomic i.c.e.’ te roule dessus aussi subtilement que ‘Le dénominateur commun’ d’Iszoloscope, à la rythmique quasi-identique. Mais Asche, au départ, n’avait pas l’intention de te défoncer la gueule, retour au calme donc (tout est relatif) au cinquième titre (‘T.V. Wasted’) avec quelque chose qui évoque vaguement Scanner – cette ambiance éthérée, ces voix superposées – et ça reprend de plus belle un peu plus loin, ‘Peter, Jesus & Me’ qui boucane à tout va, et ce Testing Show (for a green fuzz) que l’on croirait piqué à Winterkälte. Entre temps, il y avait des choses plus calmes, comme des appels d’air : ‘Zapped’ à la techno aux relents acid, le doomy ‘Doom’ aux rythmiques plombées et surtout le glacial ‘Inside the Sarkophagus, nouvel essai ambient aux fréquences suraiguës à foutre la chair de poule façon Le Dépeupleur. Dur, dur, de commenter un tel disque foisonnant dont tous les styles abordés le sont avec brio, tant dans la violence que dans la subtilité. Asche semble à l’aise dans tout le spectre abordable d’Ant-Zen sans donner l’impression d’aller n’importe où ; à croire même que c’est lui qui a fixé les bornes du label, imposant ainsi l’esthétique et la philosophie de Fich-Art – son label, avec Synapscape et donnant du fil à retordre à ceux qui ne voyaient dans son projet qu’un vague brouhaha apocalyptico-écolo. 4,5

note       Publiée le mercredi 28 janvier 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Distorted Disco".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Distorted Disco".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Distorted Disco".

born to gulo › mercredi 28 janvier 2009 - 13:46 Envoyez un message privé àborn to gulo

mouais ; le genre de disques qui m'a assez rapidement éloigné de la cohorte à l'époque grandissante, la semi-tâche dans une disco bien plus valable, comme le So What ? de Synapscape

Note donnée au disque :