Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesbbiblo › Ad Nauseam

biblo › Ad Nauseam

téléchargement | 11 titres | 41:50 min

  • 1 Damn Difference [4:2O]
  • 2 Escapism To [3:19]
  • 3 Fuck No [4:24]
  • 4 Only You [2:59]
  • 5 Kindly Terminal [3:49]
  • 6 Repulsion [3:42]
  • 7 Awful [3:31]
  • 8 Dualism [3:41]
  • 9 Ginger [4:28]
  • 10 Shut Your Eyes and You'll Burst Into Flames [3:44]
  • 11 Lose Yr Heart, Find Mine [3:38]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par biblo, 2013-2016

line up

biblo (production, composition, voix)

remarques

https://biblo.bandcamp.com/album/ad-nauseam

chronique

Styles
electro
dub
ambient
techno
indus
Styles personnels
electro-dub toxique

« Avec la douceur douloureuse qui monte en moi comme une nausée », dit le poète Pessoa. Rien de pire comme sensation, la nausée et son insistante dégoutation. C’est comme ressasser de mauvais souvenirs, de sales idées, s’habituer au goût de la bile. Ca remonte, ça vient caresser la surface des pensées sans qu’on demande rien, comme une tâche huileuse aux reflets métalliques écoeurants. Pourtant, le mot ‘biblo’, comme ça, ce serait plutôt mignon, ça n’évoque rien d’autre qu’une petite chose gentille, sans profondeur et pas menaçante pour deux sous. Il en est tout autre de sa musique. Ad Nauseam en effet, cette électronique dub de très mauvaise augure, avec la voix de biblo elle-même qui flotte entre deux eaux polluées, se délitant dans des échos lancinants. Ne cherchez pas trop les mélodies mais elles sont bien là en polymorphes, s’étirent maladivement le long de pistes qui toutes développent un vrai malaise. Avec ses beats oscillant entre glitchy et industrieux, la musique de biblo fleurte, sans aucun esprit sensuel, avec une dark ambient hantée, flippée, pour tout dire peu aimable, avec ces résurgences vocales de dub dégueux, tessitures sorties des décombres, ramassage de textures dans les poubelles, le tout filtré avec des produits non-conformes aux normes européennes sur la protection de l’environnement. Reste à donner des titre à cette collection de joyeusetés pour rester dans le ton : gentiment terminal, repulsion, horrible, ferme tes yeux et tu vas partir en flammes… Peu-être pas la meilleure idée pour mettre le feu sur la piste d’un club, mais pour passer sa journée à entasser des barils de liquide toxique dans un hangar bien pourri, ça peut constituer une musique d’ambiance à l’avenant. Enfin on y colle les images qu’on peut après tout, chacun son imagination personnelle en ce qui concerne son petit vide métaphysique, ses petites angoisses à se faire interner, son envie de chialer devant l’échec irrémédiable de toute tentative pour sortir du cercle vicié. L’électro de biblo serait un peu pop si la pop, ça remontait des tripes pour finir dans le bidet, ça tournait la tête et faisait voir exactement tout dans un dégradé de violet fané. biblo a une petite voix qui suinte comme des fuites sur les plafonds, biblo fait fumer ses machines pour une révolution industrielle intime. Peu de lumière, hein ? Ca va plus très fort. Mais de la beauté, on peut toujours en trouver même dans les recoins les moins hospitaliers, ces étonnantes notes de harpe, organique ou recréée, en renderaient presque par contraste encore plus neurasthénique ce « Repulsion », point d’orgue de l’album. M’enfin gardez vos cachets pour la migraine pas trop loin non plus, sons de percus sourdes, les wagons abrutissants de l’Orient Express de la nuit blanche reviennent vite marteler leur scansions, la petite voix se fait toujours plus sirène défoncée, les beats se livrent au harcèlement et le dub grimace grotesque. Tout le sens de l’achalandage de la petite pétite empoisonnée se dévoile dans un titre comme « Shut Your Eyes and You'll Burst Into Flames », aux grandes-heures du trip-hop ça aurait fait une forte impression et collé une branlée à toutes les productions bien trop proprettes, c’est moite et urbain comme de la moisissure sur le mur des chiottes. Sale et cérébrale la musique de biblo. « Comme le début d’une envie de vomir, mais dans l’esprit ».

note       Publiée le jeudi 2 août 2018

partagez 'Ad Nauseam' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Ad Nauseam"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Ad Nauseam".

ajoutez une note sur : "Ad Nauseam"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Ad Nauseam".

ajoutez un commentaire sur : "Ad Nauseam"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Ad Nauseam".