Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesbbiblo › Rebound

biblo › Rebound

  • 2014 - Tektosag, TSG312 (1 téléchargement internet)

téléchargement | 3 titres | 13:23 min

  • 1 Fields of Flutter [5:09]
  • 2 Rebound [4:13]
  • 3 Titled01 [4:01]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit et mixé par biblo. Masterisé par İsmail Genç.

remarques

https://biblo.bandcamp.com/album/rebound-ep

chronique

Styles
techno
dub
ambient
Styles personnels
trash dub-techno

Rebondir, rebondir. C’est pas facile. Je ne suis pas un ballon. Je ne suis pas en mousse. Ca remue là-dedans. Alors rebondir, ça donne un peu la nausée, y a des secousses, des nappes de brouillards, des périodes de crise où la voix qui voudrait hurler perd tout repère. Rebondir, ça peut être comme entrer soi-même dans un cauchemar. C’est une zone inquiétante pleine des échos du vide. C’est l’inconnu dans lequel on se projette. Le son du premier EP de biblo pour l’excellent label underground Tektosag fait parfaitement son office comme bande-son pour cet état, avec sa techno mi-ambient mi-dub, intégralement sombre et onirique, sa manie des voix déformées qui semblent errer dans un espace fluide et mou. Des drones-acouphènes en guise de plan où reposent et se posent des sons maladifs. C’est un peu la visite au musée de la techno de l’angoisse. Des beats plutôt secs qui laissent une place primordiale à des textures épaisses, enfumées d’où s’extirpent ces vocalises grotesques, deep-deep—(du genre coincée dans la cave)—house à la soul pas désaoulée. Le côté dub pue le mauvais trip, un rebond qui se greffe sur une colère de sylphide, dont les sensuelles onomatopées font un contrepoint non moins menaçant, plutôt sirène qui n’attendent que de vous traîner dans les abysses. Ce n’est pas le dernier titre aux remugles indus qui viendra jeter un peu plus de lumière là-dessus. Les échos dub de caveau, les polyphoniques tessitures filtrées de fantômes, un son de sax aussi peu porn que possible, juste de ténues notes isolées résonnant en pure perte par dessus un grésillement de combustion, la cervelle qui se migraine à qui mieux mieux, sans doute. Rebondir, rebondir, facile à dire.

note       Publiée le jeudi 12 octobre 2017

partagez 'Rebound' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Rebound"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Rebound".

ajoutez une note sur : "Rebound"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Rebound".

ajoutez un commentaire sur : "Rebound"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Rebound".