Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGjöll › Way Though Zero

Gjöll › Way Though Zero

  • 2006 • Ant-zen act 177 • 1 CD

cd • 5 titres

  • 1Part I6:48
  • 2Part II7:26
  • 3Part III9:07
  • 4Part IV4:47
  • 5Part V18:38

line up

Jóhann Eiríksson, Sigurður Harðarson

remarques

chronique

Styles
electro
noise
Styles personnels
islandic noise

Ant-Zen a parfois de drôles de choses dans sa besace, comme cette rare démonstration de noise islandaise. Ne vous fiez pas à l’artwork pas bien reluisant (des petits bonshommes ou des runes sont dissimulés dans les troncs), ce qu’il y a à l’intérieur (du livret comme du disque) est bien plus amène. Divisée en cinq morceaux distincts, ‘Way Through Zero’ appuie des écrits poétiques et parfois assez obscurs, traduits en anglais dans le livret, rappelant ceux de Tomas Petersson mais clamés en islandais et sur des sons qui doivent plus à Boyd Rice qu’au power noise typique du label, notamment sur la II. La III rappelle sans même ciller des formations comme les Grey Wolves ou Proiekt Hat. Pays nordique oblige, la IV gèle l’ambiance avec des hautes fréquences appuyant un texte chuchoté de façon quasi-inaudible tandis que la V rappelle très fortement Erik Jarl en solo dans ses nappes flangées venant se frapper les unes aux autres. Un album assez varié et dont la violence contraste avec les musiciens les plus connus du pays (est-il besoin de les citer ?), plus souvent appréciés pour leur délicatesse presque hors-champ. Reste à savoir si par la suite Gjöll saura se créer un son plus personnel, sans retomber dans l’éternelle redite des indétrônables formations old-school.

note       Publiée le mercredi 30 avril 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Way Though Zero".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Way Though Zero".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Way Though Zero".

Shelleyan aka Twilight › samedi 18 septembre 2010 - 14:11  message privé !  Shelleyan aka Twilight est en ligne !
avatar

Reçu ce matin...Pas mal, avec certains passages hypnotiques prenant et des sons intéressants mais globalement, je trouve que ça manque de variation ou de progression dans les nappes. J'y retrouve l'immobilisme de formations indus islandaises plus anciennes comme Reptilicus (dont je ne suis pas toujours très fan) et je suis assez de l'avis de Wotzenknecht lorsqu'il dit que Gjöll devrait se trouver un son plus personnel. Il n'empêche que ce disque est comme un tableau hivernal dont les éléments gelés tenteraient de se libérer de leur prison de glace...

Note donnée au disque :