Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGjöll › Not to lead nor to follow

Gjöll › Not to lead nor to follow

  • 2007 • Ant-zen Act 207 • 1 CD

cd • 6 titres

  • 1A Declaration6:06
  • 2Dream Of Plagues9:19
  • 3A View From A Social Status13:32
  • 4Everyday's Chanting11:24
  • 5March Of The Mad Poets8:11
  • 6The Drunk Giant5:24

enregistrement

Reykjavik, Islande

line up

Jóhann Eiriksson, Sigurður Harðarson

remarques

chronique

Le secret, c'est de rester ferme sur ses jambes, d'économiser son souffle et surtout, de ne pas ouvrir les yeux...La vision viendra à toi et non l'inverse. Tes pieds sont comme des racines, il leur faudra s'implanter dans le sol, retrouver cette terre dont tu t'es exilé, cette terre que le ciel berce et protège chaque jour. Ecoute l'énergie, elle se répartit en des milliards de veines affleurant à la surface de chaque arbre, le grain de chaque pierre, la poussière de chaque désert...Ondes troublées comme la lave s'écoule du volcan, régulières dans leur danse silencieuse...Tu y es presque...Laisse la tempête passer, ne flanche pas...'Not to lead nor to follow' est une expérience intense à la limite du chamanisme, version violente. Dans la lignée de 'Way through zero', le duo islandais tisse une musique dépouillée, répétitive, en nappes évoquant les mouvements d'une rivière; imperturbables comme le courant, elles dessinent de manière quasi physique des courbes dans l'atmosphère, tandis que quelques coups sourds miment le coeur de la terre ('Dream of plagues'), que d'imperceptibles glaçons synthétiques évoquent les craquements de la glace ('A view from social status') tandis qu'une voix chuchote sa poésie, la crie...Une poésie de guerre car si la nature te nourrit, c'est bien pour que tu deviennes son guerrier: 'La vérité te libérera aussi longtemps que tu seras libéré de la vérité'...Il faut hurler ! Fonce, poète soldat, attaque la muraille ! La patience sera ton arme ! Des compositions telles que 'Dream of plagues' ou 'A declaration' évoquent fortement les hymnes de NON, d'autres telles que 'A view from social status' ou 'Everyday's chanting' rappellent le minimalisme de Panasonic avec un je ne sais quoi d'organique qui coupe le souffle, comme la froidure hivernale quand il fait -10 aux aurores. Peu de variations, des détails imperceptibles que seule l'âme pure, préparée à sa guerre philosophique perçoit et alors monte l'énergie, la vie se remet à battre dans les tempes, l'espoir renaît dans la colère. Les grondements, les infrabasses peuvent se faire plus menaçantes, déchirer le silence ('March of the mad poets') mais la cause est entendue, plus question de reculer...A la limite de l'hermétisme au départ (pour moi du moins), ce disque se change en expérience quasi spirituelle...Terrorisme poétique ou poésie terroriste ? Jihad culturel, anarcho-industriel...Seule la durée éprouvante parfois m'empêche pour l'heure d'aller jusqu'au 5. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 1 décembre 2010

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Not to lead nor to follow".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Not to lead nor to follow".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Not to lead nor to follow".

born to gulo › mercredi 1 décembre 2010 - 21:25  message privé !

ça confirme

Solvant › mercredi 1 décembre 2010 - 21:01  message privé !

Ben ravale ton "toujours" parceque c'est assez figé et tout le truc mystique de l'ami Twili est un peu poussé. M'enfin, ce n'est que mon oreille qui parle. On entend ce que l'on veut entendre.

Note donnée au disque :       
born to gulo › mercredi 1 décembre 2010 - 20:03  message privé !

belle chro, groupe qui m'a toujours titillé ... ça se tente