Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAbsurdity › Urban strife

Absurdity › Urban strife

cd • 8 titres

  • 1Bad hangover
  • 2Happiness
  • 3Powered
  • 4Bagga
  • 5Star for a day
  • 6Payback
  • 7Soul' spirit
  • 8Untitled

enregistrement

Enregistré en décembre 2006 aux I.S.R. Studios

line up

Gore (chant), Erik (guitares), David (basse), Philip (batterie), ZNO (samples)

remarques

chronique

Styles
hardcore
metalcore
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thrash metal / hardcore

Après deux démos, dont une prometteuse, "Decline Of Human Condition", le groupe strasbourgeois Absurdity revient avec ce MCD d'une trentaine de minutes, "Urban strife". Sur cette galette, on retrouve du thrash/hardcore metal au son très (trop ?) épuré, prsque l'inverse que sur la précédente démo. Ce qui m'avait plu justement à l'époque a pour ainsi dire quasiment disparu. J'avais bien aimé ces percus originales qui donnaient un côté tribal à la musique d'Absurdity. Là, ce côté tribal Sepulturesque a été remplacé par un style plus... urbain (au moins là, le nom du MCD n'est pas usurpé) avec une production froide, mécanique et ces sonorités limite industrielles (un côté très Fear Factory là-dedans). Ca me parle beaucoup moins honnêtement, je trouve le résultat trop banal et manquant de relief (les guitares manquent cruellement de puissance). La musique tient la route, les quelques trop discrets bruitages amènent une petite ambiance un peu oppressante, mais le résultat final ne s'avère pas assez original (surtout après les espoirs de la précédente démo) et parfois redondants (au niveau des riffs qui ont tous le même "schéma") pour être véritablement intéressant et sortir de la masse.

note       Publiée le mercredi 6 février 2008

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Urban strife".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Urban strife".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Urban strife".