Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInfernö › Downtown hades

Infernö › Downtown hades

10 titres - 29:56 min

  • 1/ Straight from hell
  • 2/ Utter hell
  • 3/ Rot in hell
  • 4/ Roadkill
  • 5/ In bed with satan
  • 6/ Bulldozer
  • 7/ Alcoholocaust
  • 8/ Thrash 'till death
  • 9/ Metal attack
  • 10/ Violator

enregistrement

live juin/juillet 97 in Lucifer's Basement.

line up

Hazardous pussy desecrator (insults, discrimination, kicks and roadkilling), Aggressor (violent six strings attack and devilish grin), Bestial Tormentor (chemical warfare, barks and ultimate sin), Necrodevil (utter hell and torment)

remarques

Aggressor = Carl-Michael Eide (ved buens ende, Cadaver...)

chronique

Styles
metal extrême
thrash metal
Styles personnels
thraaaassshhhhhh

"Hell man, tu me passes ta bière ? Hell guyz ! Yeah bien sûr, je t'emmène faire un ride sur ma harley, on doit jouer avec Infernö ce soir ! Ah bon t'as un groupe ? Hell yeah ! Bah ouais c'est vite fait, tu prends des bières, tu mets du Motorhead à fond, tu boostes les grattes à fond, tu mélanges ça à du bon vieux thrash evil des eighties et le tour est joué, trois répètes et c'est bon ! Hell yeah ! Et toi tu fais quoi ? Bah je chante dedans, c'est pas compliqué, je dois juste me bourrer la gueule avant et hurler "heeeeeelllllll" du début à la fin. Ah putain ça doit tuer ton groupe, attends je ramène des copines à gros seins et mes chaînes à clous, on va tout déchirer." Ce dialogue, certes purement fictif, se révèle ceci dit tout à fait adéquat pour décrire ce disque d'Infernö. Parce que putain de bordel de chienne en chaleur, COMMENT CA FOUT LA PATATE CE TRUC ! C'est débile à souhait, les rythmiques sont les mêmes du début à la fin, une sorte de Loudpipes plus thrash, un gros hommage à des formations comme Bulldozer ou Venom, mais hell yeah, ce que c'est bon ! En plus ça dure même pas une demi heure et c'est tant mieux, ce serait devenu chiant après. Et en plus le son est super bon... Mitawl jusqu'au bout des ongles, Infernö se veut l'archange du headbang, le roi de tous les metalleux bourrus et bourrés que l'on croise en concert. Bref, "Downtown hades" c'est clair, ça pète pas plus haut que son cul, c'est juste là pour boire des bières et niquer des gonzesses tout en remuant le cou machinalement sur leurs rythmiques jouissivement boeufs. Hell yeah !

note       Publiée le lundi 2 avril 2007

partagez 'Downtown hades' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Downtown hades"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Downtown hades".

ajoutez une note sur : "Downtown hades"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Downtown hades".

ajoutez un commentaire sur : "Downtown hades"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Downtown hades".

saïmone › mercredi 4 avril 2007 - 22:02  message privé !
avatar
rot in hell !!
Note donnée au disque :       
Nokturnus › mardi 3 avril 2007 - 00:39  message privé !
avatar
Nocturnal Breed c'est vrai que ça dégomme les pastèques !
noar › lundi 2 avril 2007 - 23:19  message privé !
ah ouais ok, c'est un tribute band de qualité mais un peu couillon
pokemonslaughter › lundi 2 avril 2007 - 23:14  message privé !
avatar
carrément que c'est repompé !!! :oD c'est tellement con ce disque de toute façon que je ne pouvais que l'aimer
Note donnée au disque :       
noar › lundi 2 avril 2007 - 23:13  message privé !
quelle groupe?