Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKarbonized Traitor › Take it in the ass

Karbonized Traitor › Take it in the ass

12 titres - 30:40 min

  • 1.Beef curtains
  • 2.Fucking traitor
  • 3.When I plug your sister's holes
  • 4.Cock eater
  • 5.We are Satan's generation
  • 6.Purulent slut maniak
  • 7.Go down on me
  • 8.Ring of fire
  • 9.Scumbag crush manifesto
  • 10.Communication breakdown
  • 11.Fuck you fucking fuck
  • 12.Downhill blues

enregistrement

Enregistré entre mars et juillet 2006

line up

Satanik rektum (boite à rythme), Reticul 666 (basse), Skumkrush (guitare, vocaux)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
punk
Styles personnels
black/punk/rock

Karbonized Traitor est un groupe australien déjanté qui sort son premier album subtilement intitulé « Take it in the ass » (je vous laisse le soin de la traduction) chez Forgotten Wisdom Productions, suite à un premier split ep partagé avec Zarach Baal Tharagh en 2005. Le groupe pratique un black metal mélangé à du punk et du rock’n’roll bien sale. A tous les niveaux, Karbonized Traitor nous montre qu’il est bien déjanté, de par sa musique qui mélange des influences pas forcément proches, ses paroles et titres de chansons et un artwork très axé cul. Prenons « When I plug your sister’s holes » : voici un titre complètement rock au niveau de la composition mais qui de par le son utilisé et les vocaux, acquiert une touche black metal qui, bizarrement, fonctionne très bien. On tape du pied, on swingue, pourtant c’est extrême. Le groupe se fait également plaisir en reprenant différents groupes : une cover qui dépote du « We are Satan’s generation » d’Impaled Nazarene, un « Ring of fire » de Johnny Cash très black metal, un « Communication Breakdown » de Led Zeppelin assez dissonant et une reprise de « Downhill blues » d’un groupe tout aussi déjanté, Loudpipes. Le point commun entre ces deux groupes est définitivement qu’ils se prennent très peu au sérieux. Ils viennent, ils jouent, ils repartent. En conclusion, si vous avez envie de passer un bon moment sans vous prendre la tête, loin des albums pseudo-intellectuels qu’on tente de nous servir à l’occasion, ce « Take it in the ass » saura vous satisfaire pleinement, sans mauvais jeu de mots.

note       Publiée le dimanche 11 février 2007

partagez 'Take it in the ass' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Take it in the ass"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Take it in the ass".

ajoutez une note sur : "Take it in the ass"

Note moyenne :        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Take it in the ass".

ajoutez un commentaire sur : "Take it in the ass"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Take it in the ass".

Demonaz Vikernes › lundi 21 mai 2012 - 22:53  message privé !

Celui de 2010 déchire pas mal aussi, moins crado (quoique certains samples...), plus direct, plus punk.

Note donnée au disque :       
Dead26 › jeudi 24 février 2011 - 22:24  message privé !

Mais ça a l'air bien bon ce groupe la dis donc! si ça ressemble à du ZARACH BAAL THARAGH je suis preneur immédiatement!

Demonaz Vikernes › jeudi 24 février 2011 - 21:49  message privé !

Ah, on fait difficilement plus primitif ! C'est direct, assez inegal, mais plutot agreable. J'apprecie particulierement When I plug your sister's holes, Purulent slut maniak et la derniere piste.

Note donnée au disque :       
Nicko › dimanche 11 février 2007 - 16:03  message privé !
avatar
Ca m'a l'air bien fin tout ça...