Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAhleuchatistas › What you will

Ahleuchatistas › What you will

cd • 14 titres

  • 1Remember Rumsfeld At Abu Ghraib3:36
  • 2Shell In Ogoniland1:28
  • 3Maybe Orange1:32
  • 4Unfolding3:43
  • 5Sherman's March2:05
  • 6Sometimes There's A Buggy5:02
  • 7If, Whenever0:57
  • 8Ho Chi Minh Is Gonna Win!2:14
  • 9Before The Law3:12
  • 10I Used To Be Just Like You, But Now I Am Just Like Me1:41
  • 11Now, Now Is Then2:31
  • 12Last Spark From God3:30
  • 13What Are You Gonna Do ?3:38
  • 14You Know My Family6:11

enregistrement

USA, mai 2005

line up

Shane Perlowin (guitare), Sean Dail (batterie), Derek Poteat (basse)

remarques

chronique

Styles
rock
Styles personnels
alternatif > abstract math rock

Quelle surprise que de voir débarquer le trio des Ahleuchatistas sur Cuneiform ! Cela fait bien longtemps en effet que Steve Feigenbaum n'avait plus accordé sa confiance à de jeunes groupes qui ont d'autres choses à dire que de passer leur temps à singer Henry Cow ou Univers Zero. Depuis The Hosemobile en fait, en 1999, dont le seul album, "What Go & Can't Go On", fût une tentative - ratée hélas - d'ériger un pont entre amateurs de musiques progressives et alternatives, ce qui, contrairement à ce que l'on pense, n'est pas toujours incompatible. Car les Ahleuchatistas ont bien plus de points communs avec The Flying Luttenbachers ou Don Caballero qu'avec tout le catalogue Cuneiform. Excepté The Hosemobile donc. Et, on les avait oublié, les Boud Deun de Shawn Persinger. Mais comme pour Boud Deun, même implaccable constat ; malgré une maîtrise absolue que personne n'oserait remettre en question, le rendu reste terriblement distant pour une raison que je ne m'explique pas. Le son peut-être ? Il est vrai que tout ici est relativement clean, et que les seules effets distos que l'on peut bien s'envoyer entre les écoutilles sont ceux de Derek Poteat quand il fait gronder sa basse. Le format très ramassé des morceaux ainsi que leur goût prononcé pour l'abstraction ("Before The Law") et les changements de rythmes à cadence d'épileptique façon Beefheart auront certainement de quoi éveiller l'intérêt des fanatiques de Naked City. Ils risquent peut-être aussi de vite décrocher face à une musique qui conceptualise, voire intellectualise, un mode d'écriture dont l'unique vecteur utile à leurs yeux ne peut être que celui d'une débauche de violence gratuite. Un titre se démarque tout de même de l'ensemble, "I Used To Be Just Like You, But Now I Am Just Like Me" qui s'avère être pour moi une des meilleures plages du disque, grâce à son final apocalyptique. Ne faudrait-il donc retenir de ce "What You Will" sans compromission cette petite minute quarante ? Diable non ! Mais parvenir à dompter la bête demandera du temps.

note       Publiée le jeudi 16 novembre 2006

Dans le même esprit, Progmonster vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "What you will" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "What you will".

notes

Note moyenne        4 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "What you will".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "What you will".

GinSoakedBoy Envoyez un message privé àGinSoakedBoy

Ouais cette soirée au grrnd devait être bien cool: will guthrie (ce batteur est monstrueux), Kandinsky (avec sheik anorak), les ahleuchatistas et volcano.

absinthe_frelatée Envoyez un message privé àabsinthe_frelatée

Ah c'est chouette d'avoir eu Ahleuchatistas avant Volcano The Bear, à Paris on a eu un groupe pas beau (mais par contre Volcano.. ah ouais wow quoi). C'était où? à Lyon?

dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
avatar

Sur scène, complètement à l'opposé de ce dont je m'en rappelle sur disque (et ce qu'en dit proggy). Pas clean un brin, brutal, sans compromis, complexe mais toujours groovy, compact, avalanchesque comme du Lightning Bolt ou du Pneu, vraiment excellent. Peut-être parce qu'ils sont désormais un duo gratte/batterie. Plus noise/free rock que math rock en tout cas, donc oui, plus proche de l'école Weasel Walter que Cuneiform, étonnant qu'ils aient été signés la dessus, et sur tzadik aussi. J'ai aussi été surpris de voir à quel point ils avaient l'air jeunes ! Leur énergie aura bien galvanisé le public, et influencé la performance (inénarrable) de Volcano The Bear qui a suivi. à voir.

cyrod Envoyez un message privé àcyrod

Diantre, mais toute la discographie de ce groupe est explosive !

Note donnée au disque :       
Hymnos Envoyez un message privé àHymnos
Mouai, peut-être, mais moi je n'ai jamais pu rentrer dans leur verbiage musical. Pour la qualité je préfère me tourner vers le dernier Dysrhythmia, "Barriers And Passages"…
Note donnée au disque :