Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVoïvod / At the Gates › We are Connected / Language of the Dead

Voïvod / At the Gates › We are Connected / Language of the Dead

cd • 2 titres • 11:45 min

  • Voïvod
  • 1We Are Connected07:36
  • At the Gates
  • 2Language of the Dead04:09

enregistrement

Voïvod : produit par Voïvod. Enregistré au RadicArt Studio. Mixé par Francis Perron. Masterisé par Pierre Rémillard. At the Gates : produit par At the Gates. Enregistreé au Studio Fredman par Fredrik Nordström et Henrik Udd. Enregistrements additionnels et édition par Johan Henriksson. Mixé et masterisé par Jens Bogren au Fascination Street.

line up

Voïvod : Away (batterie), Chewy (guitare), Rocky (basse), Snake (voix). At the Gates : Tomas Lindberg (voix), Anders Björler (guitare), Martin Larsson (guitare), Jonas Björler (basse), Adrian Erlandsson (batterie).

remarques

Dédicacé à Denis D'Amour et Corey Mitchell. Rest in Peace.

chronique

Comment cet objet a-t-il pu voir le jour ? Par déduction un peu facile, j'imagine que Century Media a demandé à (ahah) At the Gates : "hé, les punks à l'époque, quand ils n'avaient pas une thune, ils sortaient des splits sur cassette ou vinyle, c'était moins cher, mais aujourd'hui ça se vend bien ! Allez, faites un split. Alleeeez ! - Bleuaarrgh, mais on n'a pas de nouveaux morceaux ! - C'est pas grave, on va mettre une chute de sessions d'At War With Reality. - Ah bon. OK, on fait comme ça, mais juste avec Voïvod ! On adore Voïvod !!". Non ? Allez, peut-être que ça s'est passé comme ceci. Alors, au menu, du Voïvod avec un morceau galactique, croustillant, moelleux, psychédélique, entraînant, avec une mélodie en sucre nucléaire, le hit de l'espace, dansant, groovy et mystérieux, tu claques des doigts à califourchon sur ton bolide intergalactique, et on va loin, et on va haut, allez tous avec moi ! LOIN ! HAUT ! De l'autre côté, un morceau donc issu des enregistrements derniers d'At the Gates, morceau que l'on peut retrouver comme bonus sur certaines éditions du dernier album, dont la composition ressemble beaucoup à "At War with Reality", sauf que ce "Language of the Dead" se termine avec de la guitare acoustique choupinette. Pourquoi pas ? J'aurais bien voulu entendre quelque chose de neuf quand même... On a donc d'un côté un morceau megalactix de haute facture, qui annonce du miam pour la suite de la carrière déjà bien riche des Voïvod, et de l'autre quelque chose de pas très surprenant, et que l'on peut déjà écouter ailleurs... Cela fait du 5 d'un côté, du 3 de l'autre, allez, quatre, on va être gentil, c'est Noël. (Non ? ah bon.).

note       Publiée le mardi 28 avril 2015

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "We are Connected / Language of the Dead" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "We are Connected / Language of the Dead".

notes

Note moyenne        3 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "We are Connected / Language of the Dead".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "We are Connected / Language of the Dead".

Raudus Envoyez un message privé àRaudus
avatar

Tu marques un point, confirmé par l'excellent EP "Post Society". Un nouvelle apogée pour Voïvod après plus de trente ans d'existence?

Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar

non, meilleur que n'importe quel titre de Target Earth qui était déjà excellentissime. "We are Connected" frôle le "Outer Limits" ("Jack Luminous" oui c'est bien toi que j'regarde), soit les sommets.

Note donnée au disque :       
Raudus Envoyez un message privé àRaudus
avatar

Depuis 2 ans quoi, le Target Earth étant excellent! Le nouveau gratteux a l'air vraiment à l'aise en tout cas, ça n'augure que du bon pour la suite.

Powaviolenza Envoyez un message privé àPowaviolenza
avatar

meilleur titre de voivod depuis un BAIL...

Note donnée au disque :       
The Gloth Envoyez un message privé àThe Gloth

Je les ai vus live à Bruxelles en 2012 et c'était génial. Assez peu de public malheureusement, mais l'annonce du concert avait été assez tardive.