Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMChieko Mori › Jumping rabbit

Chieko Mori › Jumping rabbit

  • 2005 • Tzadik TZ7252 • 1 CD

9 titres - 46:29 min

  • 1/ Fly away
  • 2/ Jumping rabbit
  • 3/ Moon park
  • 4/ Midnight forest
  • 5/ Quiet church
  • 6/ Paper airplane
  • 7/ Charm music box
  • 8/ Red+balloon
  • 9/ Dreams

enregistrement

Titres 2 à 8 enregistrés au Hit Factory à New York City et les tires 1 et 9 enresgitrés à Notabenestudio à Sacile.

line up

Mori Chieko (koto, ju-schichigen, chant)

remarques

chronique

Styles
ambient
world music
Styles personnels
bizarrerie japonisante > koto

Haha ! Voilà une curiosité qu'il est parfois bien fun de proposer sur Guts Of Darkness. En tout cas, c'est à coup sûr un disque pour Saïmone !!! Mori Chieko est en effet une demoiselle, japonaise de surcroit, qui aime les lapins et qui est signée sur Tzadik ! Tout cela est déjà bien sombre et expérimental ma foi. Quand en plus on ajoute que la fi-fille fait tout toute seule, que le "tout" en question, c'est du koto, un instrument exotique traditionnel de son coin (sorte de croisement entre de la harpe et de la guitare sèche) et qu'elle nous interprète un "Au clair de la lune" (!) délirant, moi, je me dis qu'il n'y a que John Zorn pour la signer ! Après, c'est vrai, c'est relaxant, c'est sympa à l'écoute, ça fait un joli fond sonore lors de réceptions chez l'ambassadeur (du Japon of course !) - même si c'est parfois oripilant - je ne discute pas vraiment le principe, mais c'est juste qu'à la longue, ça peut éventuellement dans certaines situations devenir très vite... chiant ! Parce que voilà, c'est un brin répétitif ! Cependant, ça va, par moment, quand on est en pleine séance de yoga intensif, ça peut aider. Bref, quand j'écoute à l'instant, et pour la dixième fois, cet album, je me dis qu'il n'y a que mon cousin pour m'offrir un truc pareil !! Merci cousin pour cette découverte méditative intense !!!

note       Publiée le lundi 16 janvier 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Jumping rabbit".

notes

Note moyenne        5 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jumping rabbit".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jumping rabbit".

Alfred le Pingouin › lundi 26 novembre 2012 - 18:02  message privé !

C'est sympa ouais! Et techniquement très bon! Et faut des couilles au Japon pour changer autant du répertoire de koto millénaire, quand je compare justement aux interprètes de trad je comprend mieux le truc...

Note donnée au disque :       
ewins › samedi 5 juin 2010 - 14:00  message privé !

C'est marrant et assez relaxant comme dit dans le chronique, après ça casse pas des briques mais je ne lui en demande pas plus.

Note donnée au disque :       
Walter Benjamin › samedi 21 juin 2008 - 12:10  message privé !
Ah oui, merveilleux disque le "Kabuki & Other Traditional musics" ! D'ailleurs la collection "Nonesuch Explorer's Series" est généralement magnifique : des musiques trad/classiques du monde entier, mais pas enregistrées dans une perspective "document ethnologique" comme souvent. En fait les mecs (David Lewiston et ses équipes) avaient privilégié des musiques qu'ils aimaient, les enregistrant autant que possible en condition live et sans redécouper le rendu en séquences prêtes à l'étude. Juste pour le plaisir en fait. Ça donne des disques très vivants.
Rain › samedi 21 juin 2008 - 06:26  message privé !
Dans le genre musique traditionnelle japonaise, il y a l"Ensemble Nipponia" connu au pays sous le nom de "Nihon Ongaku Shudan"; avec Koto, Biwa, Shamisen et Shakuhachi, et qui s'est attaqué à pas mal de classiques du folk japonais. Ca date de la fin des années 70 et niveau ambiance et sonorités, aucun groupe n'a réussi à les égaler depuis. Je conseille tout particulièrement leur dernier album en date "Kabuki & Other Traditional Music" (1978) à ceux qui veulent se faire une idée.
Arno › lundi 16 janvier 2006 - 23:48  message privé !
Ah oui, c'est cet instrument qui est joué pendant une belle bataille sous la pluie entre "Sans Nom" et "Ciel Etoilé" dans "Hero"...