Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSScivias › And you will fear death not

Scivias › And you will fear death not

cd • 11 titres

  • 1Paean
  • 2Age of the last law - Nuclear Japan
  • 3The world is a teadrop
  • 4Breathing deeply
  • 5The Peach boy
  • 6A tower of the devil
  • 7Passion
  • 8Zero
  • 9Die before dying
  • 10The empire in me
  • 11In memory of the last empire

enregistrement

Akusztikon Studio, Budapest, Hongrie, novembre 1999-mai 2000.

line up

Alexander Rady (récitation, percussions, piano, claviers, tubular bells, cymbales, bols chantants tibétains), Zsolt Köszegi (chant, percussions, piano), Laszlo Gémes (guitare sèche, guitare électrique, basse), Zsolt Valentin (guitare sèche), Réka Benyovszky (flûte), Monika Karpati (violoncelle), Viktor Uhrin (violon), Péter Barany (contre-ténor), Maria Miskolezy (chant), Gergely Kovacs (cor), Csanad Fajszi (trombone), Ayumi Suzuki (voix japonaise)

remarques

chronique

Styles
indus
folk
Styles personnels
dark folk / indus martial

Allez, une petite devinette...quel rapport peut-on trouver entre le Japon, Budapest, Mishima, la musique ? La réponse est simple : Scivias. Fervents admirateurs des principes de l'écrivain nippon, ces trois Hongrois nous livrent en effet une galette truffée de constantes références au Pays du Soleil Levant, tant dans les textes que dans le visuel du livret. Pour compliquer mon énigme, j'aurais pu ajouter Blood Axis car à l'instar des Américains sur leur 'Gospel of inhumanity', Scivias brouille les pistes par des atmosphères radicalement différentes sur chaque chanson. On passe ainsi d'un 'Age of the last law-Nuclear Japan' composé de guitares électriques lourdes et glauques à des morceaux baignés d'influences néo-folk comme le superbe 'Breathing deeply' et ses violons tristes, 'The peach boy' (adapté d'un conte japonais), le mélancolique 'Passion' ou 'Die before dying' plus proche de Death in June, sans oublier des pièces comme 'A tower of the devil', sorte de techno froide et martiale, ou l'acapella 'Paean'. Bien que plusieurs morceaux soient des instrumentaux, la voix est bien présente; souvent récitante plus que chantante, elle a un côté froid, renforcé par les sonorités âpres du hongrois. 'And you will fear death not' est donc assez panaché dans ses climats, oscillant entre violence, froideur, calme, mélancolie et noirceur. Certains reprocheront peut-être ce manque de cohérence, pourtant la qualité des mélodies et des ambiances devraient permettre aux amateurs du genre de se plonger sans trop de problèmes dans ce cd.

note       Publiée le mardi 5 juillet 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "And you will fear death not".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "And you will fear death not".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "And you will fear death not".

novy_9 › lundi 21 octobre 2013 - 08:53  message privé !

Un groupe sur lequel je reviens régulièrement en Néo Folk, le seul album du groupe, mais une vrai réussite, "the peach boy" avec cette voix si belle et sa mélodie si triste .... un classique du genre pour moi, peu de groupes dans ce style atteignent ce niveau.

Note donnée au disque :       
absinthe_frelatée › jeudi 5 novembre 2009 - 02:18  message privé !

Je me rappelle que cet album avait été une bonne découverte totalement fortuite et surprenante, faudrait que je le re-dehelle.

dariev stands › mercredi 4 novembre 2009 - 22:32  message privé !
avatar

vraiment trippant et bizarre, en tout cas dans le versant folk...

Warsaw › mercredi 25 janvier 2006 - 18:19  message privé !
"the peach boy" est vraiment magnifique...