Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHHagar The Womb › Hagiography

Hagar The Womb › Hagiography

cd | 25 titres

  • 1 Idolisation
  • 2 What's Your Flag
  • 3 Cardboard Theatre
  • 4 Dressed To Kill
  • 5 True Love And Faith
  • 6 Truth?
  • 7 For The Ferryman
  • 8 One Bright Spark
  • 9 Come Into My Soul
  • 10 Armchair Observer
  • 11 Once Proud Now Dead
  • 12 A Song Of Deep Hate
  • 13 Life Of Lies
  • 14 Distant War
  • 15 You Never Learn
  • 16 Masterpiece (Live)
  • 17 No Time To Stop (Live)
  • 18 Life of lies (live)
  • 19 You Never Learn (Live)
  • 20 No Limits (Live)
  • 21 Polluted Ideals
  • 22 Dressed To Kill
  • 23 Truth?
  • 24 Routine
  • 25 Today's Miss World

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Karen Amsden (chant), Elaine Reubens (chant), Julie Sorrel (chant), Mitch Flacko (basse), Janet Nassim (guitare), Chris Knowles (batterie), Paul Harding (guitare), JFB (guitare), Steph Cohen (guitare)

remarques

Morceaux 1-12 extraits de 'Word of the womb', 'Funnery in the nummery', 'Who ? What ? Why ? When ? Where ?'; morceaux 13-15 extraits du mini 'Life of lies'; morceaux 16-20 enregistrés live à Leeds, 1985, et compilés sur la K7 'Increase the pantomime'; les morceaux 21-25 sont des démos inédites.

chronique

Styles
gothique
post punk goth
punk
Styles personnels
anarcho-punk

Il y a les groupes qui s’appellent The Destroyers, The Skull Fuckers, Smash the Nazis ou The Rotten Rats (toute ressemblance avec des formations ayant existé ou existant serait purement fortuite) et puis, il y a les formations anarcho-punk qui se pointent avec des blases comme Rubella Ballet, Chumba Wamba ou Hagar The Womb. Plus sérieux dans la démarche mais plus fun dans leur imagerie ? Ironiquement, c’est sur une compilation gothique que j’ai découvert les derniers (ce qui n’a rien d’un scoop, le goth étant enfant du punk), une version live de ‘Idolisation’ bien pourrie avec deux chanteuses crêtues chantant faux comme pas permis avec leurs gueules de prolos british faméliques, un bassiste black qui aujourd’hui se promène avec des costards vert pomme tachetés et qu’on voudrait adopter comme meilleur pote idéal tant il a l’air sympa, sans oublier la bande d’ados rescapés de je ne sais quelle banlieue qui servait de reste de groupe…Tout ça avec les gens du public en train de danser sur scène avec eux…Une vraie foire et un coup de foudre immédiat. Hagar the Womb, c’est ce son proche des Banshees du début qui plaît tant aux goths et une conviction anarchiste jamais reniée, avec un sens aigu de la mélodie directe mais imparable. Essayez de résister aux riffs de l’excellent ‘Idolisation’, ‘Dressed to kill’, ‘A song of deep hate’ ou ‘Truth ?’ pour voir. Et on s’en fout que les deux demoiselles aient parfois du mal à monter dans les aigus, leur chant témoigne de cette vraie spontanéité du punk qui croyait en des idéaux philosophiques mais aussi au plaisir de s’éclater, de donner un peu de piment à une réalité trop morne. Cette excellente rétrospective est un vrai plaisir pour les oreilles en ce qui me concerne, surtout qu’il aura fallu attendre 2011 pour voir enfin rééditées toutes ces bandes uniquement produites sur cassettes (exception faite de deux minis). On y voit aussi le combo prendre de l’assurance, le feeling général s’étoffer, sans perdre ce talent pour le riff tueur, la batterie martelante, l’énergie intacte…A l’instar de pas mal de formations anarcho, Hagar the Womb ne craint pas de mêler textes engagés et ambiances (l’intro froide de ‘A song of deep hate’). Hormis les enregistrements des années 80, la compilation propose des titres du mini produit en 2014 pour All the Madmen, ainsi que des extraits live datant de 1985, sans oublier quelques démos, chutes non publiées dans les 80’s. Une chose est certaine, le combo n’a rien perdu de son éthique ni de son plaisir à jouer et les compositions récentes tiennent fort bien la route (le bon ‘Distant war’ notamment). C’est dire si ce cd vaut l’achat derrière son décorum de ‘Livre de la Jungle’ urbain…4,5/6

note       Publiée le mercredi 23 novembre 2016

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Hagiography' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hagiography"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hagiography".

ajoutez une note sur : "Hagiography"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hagiography".

ajoutez un commentaire sur : "Hagiography"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hagiography".

Klarinetthor › jeudi 24 novembre 2016 - 01:13  message privé !

PS: je me souviens du post ou Les Womb avaient aussi demandé sur leur page fcbk pour qu'on leur donne des idées de nom de label, pour la sortie de cette compil - elles-ils sont restés sages avec One bright spark vu les propositions recoltées.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › jeudi 24 novembre 2016 - 01:11  message privé !

Oui, petit objet indispensable chopé a sa sortie a Steph a l'occasion du concert d'Anthrax dont elle est aussi la gratteuse (les deux ont sortis un split single excellent en debut d'annee, et la c'est vraiment un bel objet bien illustré) alors que la compil Mississipi etait un peu maigre. Il y a des choses plus dispensables, ici, evidemment, mais rien que pour ces tubes instantanés que sont Idolisation et Dressed to kill... Seul regret: pas de paroles a l'interieur, et c'est quand meme la galere pour comprendre ou trouver leurs paroles sur internet, a part pour un ou deux EP

Note donnée au disque :