Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesHBo Hansson › Lord of the rings

Bo Hansson › Lord of the rings

  • 2000 • Silence SRSCD 3600 • 1 CD

12 titres - 38:31 min

  • 1/ Leaving Shire (3:30)
  • 2/ The Old Forest & Tom Bombadil (3:43)
  • 3/ Fog on the Barrow Downs (2:31)
  • 4/ The Black Riders & Flight to The Ford (4:08)
  • 5/ At the House of Elrond & The Ring Goes South (4:42)
  • 6/ A Journey in The Dark (1:12)
  • 7/ Lothlórien (4:00)
  • 8/ Shadowfax (0:50)
  • 9/ The Horns of Rohan & The Battle of the Pelennor Fields (4:00)
  • 10/ Dreams in the Houses of Healing (1:58)
  • 11/ Homeward Bound & The Scouring of The Shire (2:56)
  • 12/ The Grey Havens (5:01)

enregistrement

Stockholm, Suède, hiver 1969

line up

Bo Hansson (orgue Hammond, synthétiseur moog, basse, guitares, effets), Rune Carlsson (batterie, congas), Gunnar Bergsten (saxophone), Sten Bergman (flûte)

remarques

chronique

"Pour une grande part du public, ce disque est la seule et unique fidèle interprétation musicale de l'oeuvre de Tolkien. La musique retranscrit à la perfection tout le côté mystique et transcende toute la beauté de ce conte fantastique, vous aidant à combler les vides tout en laissant le champ libre à votre imagination. Le temps n'a eu aucune emprise sur cet album ; il est intemporel, comme les livres dont il illustre les propos." Voilà ce que nous pouvons lire, noir sur blanc, dans les notes de pochette de ce "Sagan Om Ringen" (titre de sa parution originale en suédois), devenu depuis cultissime. Bien qu'il soit dans ma nature de tempérer les ardeurs de ceux qui crient trop vite et trop tôt au génie - surtout quand il s'agit des artistes eux-mêmes - je dois bien admettre pour cette fois que l'énoncé n'est pas fallacieux. Une petite réserve tout de même ; le disque n'est pas si intemporel que ça, et trahit, par endroits seulement, ses origines post soixante-huitardes. C'est particulièrement criant dans les pièces où la musique se veut plus énergique, avec une batterie qui donne la cadence et une guitare acide téméraire qui s'avance sur la ligne de front ("The Black Riders & Flight to The Ford", "Shadowfax", "The Battle of the Pelennor Fields"). Mais globalement, c'est vrai, cette vision musicale du Seigneur des Anneaux partage ce goût du mystérieux et du magique que l'on retrouve dans ce fameux récit, depuis adapté au cinéma. Les atmosphères qui s'y succèdent sont ancrées dans un romantisme bien scandinave, à la fois emprunt de fatalité et de tristesse. Pour celles et ceux qui se sont rarement risqués plus avant dans les territoires de la musique progressive scandinave de l'âge d'or, je me permettrais de signaler à qui de droit que toutes ces ambiances doucement délétères que vous appréciez à juste titre dans les passages les plus introspectifs de Morte Macabre, Landberk, Anekdoten ou Anglagard ont tous pour origine ce disque de Bo Hansson. Tous, sans exceptions.

note       Publiée le jeudi 23 juin 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lord of the rings".

notes

Note moyenne        4 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lord of the rings".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lord of the rings".

taliesin › jeudi 15 janvier 2015 - 08:15  message privé !

Cette "bande son" est absolument magnifique et fort en adéquation avec l'oeuvre livresque. Aucun rapport avec la musique du film et son côté grandiloquent que je trouve fatigant...

Note donnée au disque :       
kama › mardi 27 novembre 2007 - 23:29  message privé !
Plannant comme une fin de trip.
Note donnée au disque :       
MoodyGhost › jeudi 23 juin 2005 - 13:02  message privé !
un disque qui traduit parfaitement l'ambiance magique de la saga du seigneur des anneaux. Superbe et envoutant. Le CD a-t-il subit des modifications au niveau du son par rapport au vinyl d'origine ?
Note donnée au disque :