Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesNNuova Idea › Clowns

Nuova Idea › Clowns

5 titres - 34:55 min

  • 1/ Clessidra (5:27)
  • 2/ Un'Isola (8:04)
  • 3/ Il Giardino Dei Sogni (5:21)
  • 4/ Clown (10:42)
  • 5/ Una Vita Nuova (5:21)

enregistrement

Studio Ariston, Italie, 1973

line up

Claudio Ghiglino (guitare, chant), Giorgio Usai (claviers), Enrico Casagni (basse, flûte, chant), Paolo Siani (batterie, choeurs), Ricky Belloni (guitare, chant)

remarques

Il s'agit du pressage cartonné italien à tirage limité

chronique

Voilà un autre groupe toujours plus soucieux de rester au diapason des courants musicaux qu'il traverse. Plus connus pour les extravagances psychédéliques de ses débuts, Nuova Idea va, dans son parcours aussi bref que tortueux, changer de peau disques après disques. En effet, la formation gênoise a pour singularité de ne s'être jamais montrer capable de conserver à ses côtés les têtes pensantes du groupe. Ainsi, on peut se dire qu'on extrapole à peine en voyant dans chacun des trois disques de Nuova Idea comme les témoignages du passage de trois fortes personnalités. Après un premier "In the Beginning" dont on peut attribuer la paternité sans se tromper à Marco Zoccheddu en 1971, s'en suivit un an plus tard "Mr.E.Jones" qui coïncide avec la venue de Antonello Gabelli. Le départ de ce dernier mit vite au placard les relans vaguement symphoniques à la Camel que Nuova Idea semblait alors développer. Avec l'arrivée de Arturo "Ricky" Belloni, Nuova Idea prend alors une nouvelle direction, la plus folle et la plus insaisissable qu'ils aient abordée jusqu'ici. Ce sera malheureusement aussi la dernière. Succintement, "Clowns" marie des univers aussi éloignés l'un de l'autre que celui de Gentle Giant avec Deep Purple. Les cascades vertigineuses de clavier, cette propension aux répétitions et aux temps composés pour le premier ("Clessidra"). Le côté méthodiquement bourrin des guitares et le chant criard pour le second. Avec quelques interventions lumineuses de section de cuivres, surtout sur les deux derniers, et quelques petits délires rigolards pour parachever le tableau. Un mélange aussi inattendu qu'efficace pour tout dire, puisque ce dernier disque des Nuova Idea est sans conteste le plus abouti et le plus original de leur courte histoire. Peut-être un excellent compromis pour ceux qui ont éprouvé du mal à l'écoute de certains groupes étiquettés hard progressif, en réalité plus hard que progressifs... Avec "Clowns", le terme n'est pas usurpé et prend vraiment tout son sens.

note       Publiée le jeudi 12 mai 2005

partagez 'Clowns' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Clowns"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Clowns".

ajoutez une note sur : "Clowns"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Clowns".

ajoutez un commentaire sur : "Clowns"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Clowns".

Dun23 › dimanche 24 janvier 2010 - 18:41  message privé !

Le chant affecté et carrément théâtral sur Il Giardino Dei Sogni me dérange. Et pas qu'un peu. Dommage, parceque la zique est loin d'être mauvaise.