Vous êtes ici › Les groupes / artistesRRing Of Myth › Unbound

Ring Of Myth › Unbound

10 titres - 57:33 min

  • 1/ Presence (5:22)
  • 2/ A Transforming (6:06)
  • 3/ Wishing for the Truth (4:27)
  • 4/ Liquid Dream Cascade (3:36)
  • 5/ Only a Dream (5:51)
  • 6/ Thief of Light (4:34)
  • 7/ Messenger (9:29)
  • 8/ Seeds of Soul (4:23)
  • 9/ Moonbaby (2:40)
  • 10/ Eyes on the Hemispere (11:07)

informations

South Bay Sound, Californie, USA, 1996

line up

Danny Flores (chant, basse, claviers), George Picado (guitares), Rick Striker (batterie, percussions, choeurs)

chronique

Si certains parmi vous se sont un jour demandé l'utilité d'une étude éventuelle sur l'ampleur des ravages causés par un groupe tel que Yes, j'ai de quoi apporter de l'eau à votre moulin. Yes a été énorme aux States. Et il l'est encore, en certains endroits. Prenez la Californie par exemple ; elle semble avoir été une réelle terre d'accueil pour eux, puisque cet état partage avec le groupe les mêmes aspirations fantasques. On ne sera donc pas surpris d'apprendre que c'est là-bas que sont nés des groupes tels que Realm ("The Path") ou Ring of Myth, le cas qui nous occupe. Enfants de Yes, et peut-être aussi de Starcastle, qui fût sans doute le premier à leur montrer que le plagiat était du domaine du possible, ces groupes ont fait de leur fascination maladive pour le groupe de Jon Anderson leur raison d'être. On sera donc, selon les cas, outré, amusé ou épaté par cette approche dénuée pourtant de tout intérêt. Comme c'était déjà le cas pour le chanteur de Realm, Danny Flores se donne un mal de fou pour tenter d'imiter le timbre si particulier d'Anderson. Son jeu de basse, puisqu'en plus il cumule les rôles (il est également en charge des parties de clavier en overdub), ont elles moins de mal à singer les gimmicks de Chris Squire (le riff de "Messenger" n'est d'ailleurs pas sans évoquer "Heart of the Sunrise"). Batterie et guitare sont particulièrement agiles. Mais que les choses soient claires : "Unbound" est un disque anecdotique. Les compétences évidentes de ce groupe peinent hélas à occulter leur entêtement maladif à n'exister que sous forme d'ersatz sans personnalité. Si toutefois on arrive à faire abstraction du chant parfois plus que limite, certains titres peuvent se laisser écouter comme de simples curiosités. Franchement plus nerveux dans l'exécution de leurs titres, Ring of Myth nous fait en réalité plus souvent songer à un autre trio célèbre, si bien qu'y voir un improbable mélange entre Yes et Rush n'est pas du tout fortuit ("Presence", "Eyes on the Hemisphere", ...). A écouter, et à oublier aussitôt.

note       Publiée le dimanche 24 avril 2005

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Unbound" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Unbound".

    notes

    Note moyenne        1 vote

    Connectez-vous ajouter une note sur "Unbound".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Unbound".